DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Découvrez Marie-Prose de Bongo Man

Par • 9 mars 2011 à 10:42

«Bongo rappe d’la poésie sur des beats.» C’est sur ce premier vers – tiré de la chanson  Guilty for Being the Best – que s’amorce l’album concept Marie-Prose du chanteur hip-hop émergent Bongo Man. Et l’annonce est juste : «Bongo Recordz va s’démarquer par la qualité des compos», ajoute le rappeur avec une verve franche, plus loin dans la pièce d’ouverture. Et le bal est ouvert. Et le portrait est tracé. Et la plume est trempée…

Bongo Man marche sur le pavé de Dubmatique, emprunte parfois la fougue d’Eminem (la vulgarité en moins), se frotte aux jeux langagiers de Loco Locass, sans pour autant ressembler à aucun de ces artistes. Le poète d’Anjou s’entoure de quelques collaborateurs avec qui il échange la rime, tantôt de façon inspirée, tantôt en le laissant porter par le rythme. L’idée de base demeure de mettre le texte à l’avant-plan, sur un lutrin bien éclairé.

(…)

Un album pour ceux qui en ont soupé des pitounes qui se frottent la noune sur une minoune. Un CD qui sort des sentiers battus par les bad boys américains. Un disque qui présente des textes habiles et des mélodies posées. C’est frais, c’est bien fait. Ce n’est pas pour tout le monde, mais ceux qui se prêteront au jeu s’y laisseront peut-être prendre.

Faites-vous votre propre idée en visionnant Peau de Fleur, vidéo du premier extrait de l’album.

Par
Lire les 382 articles par

5 Réponses »

  1. Je viens de découvrir et j’aime bien, ça change et c’est frais 🙂

  2. Assez honnête comme projet. Je n’avais jamais entendu et j’ai apprécié.

  3. Un beau clip. Des paroles belles.

  4. Le gagnant du concours est Justin Privé. Je viens de vous envoyer un courriel afin d’obtenir vos coordonnées pour vous faire parvenir votre prix.

    Merci aux trois participants.

  5. […] textes qui racontent une histoire qui est la sienne. En 2011, un an après la sortie de son album Marie-Prose, DimancheMatin.com publiait de bons mots à l’égard de […]

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 3245 , 1