DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

Du soleil plein la tête : destinés à s’aimer ? (2004)

Par • 28 avril 2007 à 0:42

Je viens de visionner Eternal Sunshine of the spotless mind avec Jim Carrey et Kate Winslet. Un tourbillon d’émotions ce film-là. D’abord, du romantisme puis un frisson d’horreur ensuite dans l’ordre, la perplexité, un brin de folie, un soupçon de compréhension qui replonge immédiatement dans la brume, une soudaine illumination suivie d’une prise de conscience mélancolique et, finalement, une constatation avec le sourire en coin qui ramène la flamme romantique dans le fond de nos yeux.

 

Pour que je trouve Jim Carrey mignon avec sa jolie coupe de cheveux, c’est que ce film m’a touché. Le film est rempli de retours en arrière, mais dans un ordre si bien ficelé que le spectateur digère très tranquillement ce qu’on essaye de lui expliquer. Si vous êtes quelqu’un comme moi qui tente d’analyser et de deviner ce qui va se passer à la fin, plusieurs théories complexes vont vous passer par la tête surtout si vous n’aviez aucune idée avant le visionnement qu’il s’agissait d’une comédie.

 

La fin vous touchera par sa naiveté et sa possibilité trop simple. Je trouve Jim Carrey et Kate Winslet délicieux dans leurs personnages opposés mais si tendres. Rien n’est de trop même que j’aurais facilement approfondit quelques scènes pour rendre certains moments plus poignants.

 

Amoureux des films à morale légère, ce petit bijou vous fera passer d’agréables moments et vous fera réfléchir sur l’influence que le destin apporte à notre vie. Y-a-t-il quelqu’un ou quelqu’une que nous sommes destinés à aimer malgré toutes les embûches que nous mettons nous-mêmes sur notre chemin?

Par
Lire les 74 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2690 , 2