DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Mes Aïeux – En famille (2004)

Par • 20 janvier 2007 à 17:40

Avec Dégénérations qui tourne présentement sur toutes les radios, le groupe Mes Aïeux s’est offert le luxe de se faire connaître du public québécois. Est-ce que l’album qui contient ce hit inespéré vaut la peine d’être écouté ? En fait, la question se doit d’être plus large encore. Mes Aïeux s’assument comme un groupe traditionnel, mais est-il possible d’écouter ce groupe à la plage aussi bien que devant le foyer, avec une bonne portion de tourtière et de parenté ? Bref, peut-on se taper de la musique traditionnelle à longueur d’année ?

 

Je crois qu’à petites doses, oui. Avec En famille, Mes Aïeux proposent des mélodies dansantes qui laissent passer un petit côté populaire. On sort très peu de l’univers du terroir, certes, mais le violon sympathique de Marie-Hélène Fortin (moins énergique que celui de Marie-Annick Lépine des Cowboys Fringants, il faut le préciser) demeure accrocheur et la voix de Stéphane Archambault fait un excellent travail. Mentions spéciales à Dégénérations, Le Reel du Fossé, Ton père est un croche et Dans la capitale pour les rythmes soutenus. En outre, la chanson Hommage en grains, qui fait l’éloge de notre plat national, la poutine, viendra toucher tous les amateurs de ce mets exquis et de toutes ses variantes succulentes.

 

Le groupe Mes Aïeux peut composer des airs entraînants, ils peuvent aussi jouer dans la critique sociale. Si des chansons comme Toune en on ou En famille peuvent paraître moralisatrices, En vérité justifie tout juste le tir en critiquant la morale chrétienne. Bref, Mes Aïeux maîtrisent bien l’univers traditionnel, mais lorsqu’ils sortent un peu du terroir pour dénoncer, ils tirent à l’aveuglette pour n’atteindre leurs cibles qu’à de rares occasions. On leur pardonnera. Mes Aïeux restent donc un groupe à découvrir et, comme la poutine, à consommer avec modération.

 

**½

Par
Lire les 99 articles par

5 Réponses »

  1. Moi j’ai vraiment manqué le bateau « Mes Aïeux ». Je devais dormir quand c’est sorti, parce que ça ne m’a jamais accroché. Ma copine, ma soeur et plusieurs amis adorent, mais moi je refuse en silence dans mon coin.

    Je trouve leurs chansons un peu trop « viens-papa-va-te-raconter-une-histoire-« . Ce groupe-là sonne davantage comme une troupe de chansonniers pour animer un party que comme un groupe populaire. Je comprends l’engoument, mais je ne veux pas m’y joindre.

    Archambault est un bon parolier et son chant est franc. Dommage qu’il les use sur des terrains néo-folkloriques-à-la-gomme.

    Bon ok, j’arrête 😉

  2. Personnellement,mes Aïeux,je les aime bien. Je ne connais pas toutes leurs chansons, mais du moins celles que j’ai entendue,je les trouve très bonnes … et les paroles ça plein de sens et leur musique super bon! enfin je les trouve super. 🙂

  3. Mes Aïeux est un de mes groupes préférés, en partie parce que c’est Québécois. Mais ça fait déjà quelques années. C’est vrai que plusieurs chansons sont très folkloriques, c’est un style. Il y a plusieurs très bons textes dont celui sur la poutine ou encore le lien entre l’alcool et notre histoire.

  4. Et le gagnant dans la catégorie chanson rétrograde qui prône avec nostalgie un retour aux années 30 : Mes Aïeux avec Dégénérations !!

    Vive la ferme ! À bas l’avortement ! Festoyons comme grand-popa et grand-moman, EUX AUTRES y savaient comment fêter !!

  5. Ouin, j’avoue qu’à la longue, ça peut taper un peu sur les nerfs, une thématique du terroir chrétien et vieillot.

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 4638 , 2