DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   
Chronique dans le sous-solTrente ans dans la vie de Dominique, c'est loin d'être reposant. Des histoires aussi touchantes que rocambolesques racontées avec humour et sincérité.

Mémoires de sous-sol…

Par • 2 juillet 2008 à 11:26

Je me demandais de quoi je pourrais bien vous jaser aujourd’hui.  En regardant le titre de ma chronique, je me suis rendu compte que mon sous-sol en soi était un sujet de conversation.  J’ai rarement vu un sous-sol aussi bien aménagé.

 

Tout d’abord, il y avait un salon complet avec télé géante et un Coleco branché dessus.  C’était en quelque sorte ma salle d’amusements.  Plus loin, il y avait un bar avec deux VHS pour pouvoir enregistrer mes émissions favorites.  Puis la table de pool qui servait de plate-forme à mon village de Lego.  Mais ce n’est pas tout!  L’établie de mon père avait des armoires tapissées!  Vous imaginez?  Une shop de gars avec de la tapisserie!  D’ailleurs cette établie ne servait pas à grand-chose puisque mon village de trains miniatures trônait au beau milieu de cette grande pièce.

 

Juste à côté, il y avait la salle de lavage.  Une salle immense où, en plus de la laveuse et de la sécheuse, se trouvaient tous mes jouets.  Mes lutteurs, mes G.I. Joe, MASK, COPS, etc etc.  Un grand comptoir pour y installer mes figurines et leurs accessoires et une aire de jeu sur le plancher à rendre jaloux n’importe quel enfant!  De plus, des posters de mes idoles étaient affichés sur tous les murs de la salle de lavage.  Quel luxe!  Un sous-sol entier à ma disposition!

 

Aujourd’hui, je n’ai plus de figurines (sniff, sniff) et mes trains miniatures sont entreposés chez mon père et de toute façon, je n’ai plus l’espace pour tous ces jouets surtout que ma collection de bouteilles de bière prend déjà énormément de place!  Mais je m’ennuie de tout ça.  Il était beau mon village en Lego!  Et mon circuit ferroviaire aussi!!  Que de plaisir j’ai eu avec ces figurines!  Bien souvent, mes G.I. Joe servaient à autre chose que leur vocation de base.  Les petits bonhommes de l’armée américaine étaient utilisés comme personnages de téléromans que je créais dans ma tête.  C’est d’ailleurs comme cela qu’est née la famille Cartier!  Famille que j’ai utilisé des vingtaines de fois par la suite pour écrire des histoires, scénarios et pièces de théâtre.  Tout cela avec des petites figurines!  Tout cela pendant de longues, longues journées seul dans mon sous-sol à m’inventer des histoires!

Par
Lire les 241 articles par

Une Réponse »

  1. Moi aussi je m’inventais des sacrées histoires avec mes figurines. Mais pas des «téléromans». C’était surtout des petites aventures au cours desquelles mes bonhommes les plus laids étaient des hommes d’affaire crapuleux qui dirigaient la ville… Ouf!

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1600 , 1