DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

Les 4 fantastiques et le surfer d’argent (2007)

Par • 14 juin 2007 à 22:18

Les quatre fantastiques, Red (M. Fantastique), Susan (la femme invisible), Jimmy (la torche humaine) et Ben (la chose) sont de retour dans le deuxième film inspiré des bandes dessinées de Stan Lee. Alors que l’on se prépare à célébrer le mariage de Red et Susan, une force sub-atomique frappe la terre et met aux aguêts les forces armées. Ces dernières demandent le renfort de Red qui dirige un satellite pour suivre la trajectoire de cette « comète » qui tourne autour de la terre. Alors que le prêtre énonce les voeux devant les futurs mariés, le surfer d’argent provoque la catastrophe et les quatre fantastiques doivent se mettre au boulot pour découvrir qui est cet ennemi et quelles sont ses intentions.

 

Je n’ai pas vu le premier film des quatre fantastiques donc je ne peux pas comparer. J’ai trouvé la légèreté du film agréable et les rires ont éclaté très souvent dans la salle. C’est un film de « fantastiques quatre fantastiques » avec des effets spéciaux corrects et des moments d’émotion juste assez longs pour ne pas devenir mélodramatiques.

 

Un bon divertissement mais je ne suis pas encore convaincue que j’irai me louer le premier film. Vous l’avez vu?

 

***

Par
Lire les 74 articles par

2 Réponses »

  1. Ah! Tu as été voir le nouveau des 4 Fantastiques!!! Chanceuse! Moi j’ai adoré le premier. J’aime les films de super héros avec des supers pouvoirs! En fait, pour te situer Amélie, c’est dans le premier film qu’on apprend d’où provient leurs fameux pouvoirs. Moi je l’ai trouvé très divertissant et bien fait. On y inclut en plus une histoire d’amour (triangle amoureux) puisque c’est l’ex de Susan qui est le méchant. Ce méchant a en plus de gros problèmes financiers qui le pousse à se venger puisqu’il est sur le point de perdre sa compagnie.
    En tout cas, moi ces films-là ce sont les genres de film que parfois j’ai le goût de réécouter, des aventures dont on ne se lasse jamais, comment quand j’étais petite et que je regardais 100 fois le même film.

  2. J’avoue que c’est un peu ce feeling que j’ai eu, mais tu m’as convaincue d’aller me louer le premier ! Merci!

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1816 , 1