DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

La Patère Rose, spectacle intime – dissolution du groupe

Par • 2 avril 2011 à 11:38

La Patère RoseJ’ai eu la chance d’assister à l’un des rares spectacles de La Patère Rose – ces temps-ci – à la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville à Montréal. Une représentation intime au cours de laquelle un peu plus d’une centaine de spectateurs ont pu entrer dans l’univers de Fanny Bloom (chanteuse, pianiste) et des deux multi-instrumentistes Roboto et Kilojules (Misteur Valaire).

Le groupe monte sur scène et aborde le public avec quelques mots absurdes au sujet de la recherche d’un apothicaire. Et Fanny, vêtue légèrement d’une petite robe blanche de style nuisette, entonne les trois premières pièces de l’album éponyme paru en 2009. L’atmosphère est installée, la petite foule est conquise.

Parmi les meilleurs moments de la soirée, je compte certainement la joyeuse comptine La Marelle, pendant laquelle Fanny s’empare d’un accordéon pour la première et dernière fois du spectacle. Aussi, dois-je souligner ma surprise à l’écoute des deux covers : Le Tourbillon de la vie de Jeanne Moreau dans le film Jules et Jim et Psycho killer des Talking Heads. Deux interprétations soignées qui, à mon humble avis de fan fini, se démarquent davantage que les originales. Sinon, les spectateurs de tous âges semblent avoir apprécié les jeux interactifs imposés par les chansons Avec toi dedans et Arborigène Bitches.

De toutes les chansons endisquées par la formation de Sherbrooke, il y a seulement Jessicok (hymne disjoncté à la compétition féminine) et Chamord-sur-mer-l’épilogue qui n’ont pas été jouées. En revanche, les adeptes ont pu se mettre un morceau sous la dent, tristement titré Dead bird in a doggybag, qui ne se trouve ni sur l’éponyme ni sur le maxi Waikiki.

La fin de l’aventure pour La Patère Rose

Au cours du spectacle, Fanny Bloom a annoncé «en primeur» qu’il s’agissait de l’avant-dernier spectacle pour La Patère Rose, le dernier étant prévu pour l’arrivée de l’été. Sous les soupirs des spectateurs déçus, la chanteuse n’a ajouté aucune précision quant à cette déclaration. C’est sur le site officiel que j’ai dû me rendre à l’évidence…

C’est avec un pincement au cœur que l’on annonce aujourd’hui la dissolution de La patère rose.  Le premier album du trio, composé de Roboto, Kilojules et Fanny Bloom, a été encensé par la critique, en plus de leur valoir deux nominations à l’ADISQ et de paver la voie de nombreuses tournées nationales et internationales, notamment en France en première partie de Mika.

Le groupe offrira un spectacle d’adieu officiel le 21 juin prochain au Cabaret du Mile-End. Venez faire le plein de la pop magique et bucolique!

Les trois membres se quittent dans l’harmonie et désirent simplement se consacrer à d’autres projets. Roboto et Kilojules continueront d’enchanter les foules avec Misteur Valaire, tandis que Fanny Bloom travaille sur un album solo, à paraître chez Grosse Boîte. Évidemment, nous vous tiendrons au courant lorsque ce nouveau projet éclorera. Pour un petit avant-goût, Fanny interprétera une de ses nouvelles chansons à la finale des Francouvertes, le mardi 3 mai au Club Soda.

Source : www.lapatererose.com/

Par
Lire les 382 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 3510 , 1