DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

Garbage – Bleed Like Me (2005)

Par • 20 mars 2007 à 16:46

J’ai connu Garbage à l’aube de la création de la formation, alors que le quatuor avait tout à prouver et rien à perdre, pour faire une entrée fracassante sur la scène musicale internationale. Les débuts du groupe se sont avérés, en effet, très intéressants. La suite n’a pas été décevante non plus, avec l’album Version 2.0, qui venait compléter l’amorce de l’album éponyme avec beaucoup d’ardeur. En somme, je venais de découvrir une source de bonne musique, une source qui s’est éteinte avec Beautiful, un album passé sous silence.

 

De retour en 2005 avec Bleed like me, Garbage se devait de regagner le coeur des fans déchus depuis belle lurette. Cette difficile mission n’est pas totalement accomplie, puisque le public a changé et s’est dispersé, mais le résultat final est loin de laisser l’amateur de rock à saveur électronique moderne sur son appétit. Bleed like me marque un tournant, sans apporter de changement réel. En somme, on se retrouve devant un album un peu plus lourd du côté de la saturation des guitares et des rythmiques. Garbage nous sert un produit relativement homogène, avec des riffs aigus (qui peuvent parfois fatiguer l’oreille la plus sensible) et des arrangements très bien réussis, chose à laquelle nous étions habitués de la part de Shirley Manson et sa clique.

 

Pour ce qui est des chansons, mis à part Why do you love me, le premier extrait qui est inévitablement accrocheur, quelques autres pièces sortent du lot. En ouverture, Bad Boyfriend vient donner la note pour le reste de l’album avec une puissance enrichie par Dave Grohl (Nirvana) aux drums. Sinon, la pièce titre Bleed like me est une très bonne ritournelle, relativement posée, avec une belle finale agrémentée d’arrangements vocaux qui charment à coup sûr. À ce sujet, Mlle Manson n’a rien perdu de sa fougue vocale.

 

Garbage n’a plus rien à prouver, mais la créativité manque malheureusement à l’appel. Près de deux ans après sa sortie, l’album est déjà aux oubliettes. Dommage.

 

***½

Par
Lire les 381 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 761 , 1