DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique CaracteresSélection hebdomadaire d'un coup de cœur sur le site Caracteres.ca qui publie un texte littéraire par jour, sept par semaine, 365 par année...

2-0 Canadiens

Par • 30 mai 2011 à 15:25

Un texte de Marie-Ève Brassard publié le 24 mai 2011 sur Caracteres.ca.

On n’avait rien en commun sauf l’envie d’être ensemble pour ne plus être seul. Et on pensait que c’était assez. Et ça l’était jusqu’à maintenant. Jusqu’à tantôt, quand tu es parti. Je ne comprends pas ce qui s’est passé. Tu avais fini de manger. La 3e période n’était pas commencée. Tu as dit : « Je devrais peut-être partir. » J’ai demandé : « T’as envie de partir? » Tu as répondu oui. J’ai dit : « Si tu pars c’est fini. » Tu t’es levé et tu es parti.

Je suis assise sur le divan et la game est terminée. Price était solide. Dommage, t’as tout manqué. Plus j’y pense et plus je regrette de ne pas t’avoir envoyé chier. Mais certains mots manquent de punch quand on les dit en tremblant. Et puis, ça aurait changé quoi? On n’avait rien en commun. Et ce n’était pas assez.

J’ai marché sous la pluie jusque chez Véronique et j’ai essayé de lui raconter. Je ne savais même pas quoi raconter. S’il n’y a rien à raconter, c’est qu’il n’y avait rien, right? On a bu et on a ri et je suis rentrée. Je ne t’avais pas encore complètement oublié mais j’ai bien dormi. Et j’ai lavé la vaisselle sale sans pleurer.

Par
Lire les 22 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1551 , 1