DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   
Panique chroniquePanique bouscule sa vie, provoque le chaos et observe avec le sourire ce qui en jaillira. Chronique publiée tous les dimanches.

Régurgitations de l’âme

Par • 24 août 2008 à 0:00

Je suis un peu maniaque en ce qui a trait à l’image que je projette. Élevée avec les tranchants surnoms de « plus que parfaite » et de « juge de la cour suprême » (à temps partiel, le premier étant affectueux et le deuxième servait à me désamorcer quand je faisais ma loi) je suis toujours à l’affût des autres pour me confirmer que je dégage ce que je veux/crois rayonner.

 

Quoi de mieux que de se sentir sexy et de récolter les sourires inviteurs.

Quoi de plus déroutant que de se faire dire « Tu as l’air fatigué » alors qu’intérieurement on a l’impression d’irradier l’énergie?

 

Et bien c’est la même chose dans notre rapport au sexe opposé, sauf qu’il ne valide pas auprès de nous ses impressions; il les prend pour vérité sans nous consulter. Quelle angoisse!

 

Ainsi, parce qu’une fille commande une bière, l’homme la percevra peut-être masculine ou « one of the boys » alors que celle-ci tente simplement d’être facile d’approche en s’éloignant de la prétention du girly drink.

 

Une fille qui se maquille élégamment et soigne ses vêtements sera peut-être perçue par l’homme de son choix comme insécure et incapable de se montrer au naturel alors qu’au contraire, elle s’aime et prend soin d’elle.

 

Peu importe tous le s efforts que je ferai pour lécher à la perfection l’image que je projette, je ne pourrai jamais valider l’interprétation que les autres en feront.

 

Est-ce que ça vous insécurise dans votre rapport à l’autre?

 

Au fait, avec cette jupe, j’ai l’air d’une chroniqueuse crédible?

 

Autres récits et anecdotes à chaque dimanche. D’ici là, je vous invite à lire mon blogue : http://panique.wordpress.com/

Par
Lire les 27 articles par

2 Réponses »

  1. Toujours cette ritournelle de questionnement sur la perception. J’avoue que je m’y attarde de temps à autres. Peut-être est-ce simplement agréable de recevoir la confirmation des autres pour pomper un peu notre amour personnel. Ce n’est si sain ni malsain. Ce n’est ni de la confiance, ni de l’insécurité. C’est juste un plaisir. Un désir de recevoir ce qu’on ne peine jamais à donner… Joli texte Panique!

  2. Pierre-Luc: C’est effectivement là le nerf de la guerre. Peut-on avoir besoin de compliments, parce que ca fait partie des plaisirs de la vie, sans que l’égo en dépende?

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 3195 , 2