DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   
Chronique dans le sous-solTrente ans dans la vie de Dominique, c'est loin d'être reposant. Des histoires aussi touchantes que rocambolesques racontées avec humour et sincérité.

Bourdes et stupidités

Par • 1 octobre 2008 à 9:48

La vie est longue, très longue!  Et pendant cette vie, nous sommes appelés à faire de grandes choses!  Et de moins grandes…  En marchant ce matin, je me suis rappelé quelques un de mes moments plus ou moins glorieux…

 

Alors que j’habitais au-dessus du Rossy (plus j’y pense, plus il s’en est passé des affaires pendant ces six mois!) j’avais 14 chats et mes colocs avaient 10 rats.  Ce qui représentait une quantité incroyable de nourriture à acheter et conséquemment, la litière aussi!  Combien de litières sont nécessaires pour 14 chats?  Selon les vétérinaires, il doit y avoir autant de litières qu’il y a de chats dans une maison.  Hmmm… Pas très pratique.  C’est alors qu’il m’est venu une brillante idée!  Le puits de lumière qui menait sur l’extérieur était basé à la même hauteur que notre fenêtre de salon!  Un beau grand carré fermé rempli de roches qui ressemblait à… une litière géante!  Eh oui!  C’était ma merveilleuse idée.  On ouvre la fenêtre et mes chats pouvaient faire leurs besoins en plein air!  Et pas besoin de rien  ramasser… C’est biodégradable!  Ou l’est-ce vraiment?…

  

Une situation embarrassante peut survenir lorsqu’on se fait prendre à son propre jeu.  Alors que je déjeunais au restaurant avec un copain, j’ai eu la bonne idée de lui faire un coup pendant qu’il était à la salle de bains.  Le coup du sucrier!  Ce qui consiste à dévisser le couvercle, mettre une serviette sur le dessus, faire pivoter le contenant et remettre le couvercle laissant l’ouverture béante face à la table.  On enlève la serviette sous le sucrier et on attend que la victime se serve.  Tout était finement préparé jusqu’à ce que la serveuse me prenne en plein dans ma préparation, le sucrier dans les mains sans couvercle avec une serviette pour retenir le sucre qui coulait quand même sur la table… « Y’a un problème monsieur? » me demanda la serveuse.

 

Je pourrais aussi mentionner quand j’ai envoyé une lettre de bêtises au patron de mon copain pour son incompétente gestion ou lorsque je me suis la main sur le rond du poêle pour vérifier si celui-ci était encore chaud (il l’était encore) ou lorsque j’ai lancé à mon ami que je trouvais absolument affreux les gens qui portaient des cotons ouatés avec des loups (ou des chiens dessus) au moment où sa mère entrait dans la pièce avec un chandail de loup sur elle!

 

Bref, on fait toutes sortes de bourdes et de stupidités et je vais sûrement en faire encore beaucoup.  L’important c’est d’en rire et de ne plus les répéter ou du moins, être plus discret!  Aidez-moi!  Racontez-moi vos bourdes pour que je ne me sente pas trop stupide seul dans mon coin!

Par
Lire les 241 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1562 , 1