DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

Le Baiser du Barbu : Yves Pelletier n’a pas perdu la main

Par • 25 juin 2010 à 20:10

L’histoire est fort simple : un comédien moyen améliore nettement son jeu après s’être fait poussé une barbe. Il devient plus crédible. Plus confiant. La table est mise, le portrait est brossé. Mais sa douce ne le trouve justement plus doux. Elle développe une intolérance à cette pilosité faciale qui la repousse jusqu’au pas de la porte. Jusqu’au seuil de la remise en question du couple. Le dilemme s’installe. La femme ou la barbe. L’amour ou le succès…

Yves Pelletier a réussi à nous présenter un scénario fascinant malgré la simplicité du sujet. On ne démord pas. Quelques longueurs subsistent, mais les pointes d’humour nous ramènent au coeur du récit. Et ce sont les personnages qui viennent ajouter Les échanges entre David Savard et Isabelle Blais sont délicieux. Louis-José Houde semble prendre ses aises dans le rôle d’un réalisateur expressif alors qu’Alexis Martin interprète un psychologue qui dégaine de délirants diagnostiques.

Le Baiser du Barbu perd un peu de vitesse vers la fin, mais rien pour crier au scandale. On n’y trouve notre compte avec du divertissement sans prétention, des acteurs solides et une photographie poilue.

***

Par
Lire les 376 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2664 , 5