DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

illScarlett – All Day With It (2007)

Par • 27 janvier 2008 à 12:32

Provenant de la région torontoise, illScarlett a souffert depuis son arrivée (plutôt silencieuse et modeste) sur la scène musicale de comparaisons désavantageuses : style déjà maintes fois entendu ailleurs, trop ressemblant au groupe post-punk californien Sublime, etc. Pourtant, le groupe présente sur All Day With It dix morceaux relativement solides, alternant entre le ska, le punk, le grunge et le reggae. On a déjà entendu, oui, mais surtout on a déjà entendu bien pire.

 

Le premier extrait de ce premier album « officiel » (le groupe a déjà un EP, lancé en 2006), Nothing Special, ne pourrait mieux porter son nom : autant la pièce est agréable et facile à l’écoute, autant elle est peu originale et vite oubliée. Première tromperie, car la pièce qui la précède et qui ouvre également le disque, Who’s Got It (second extrait), avec son intro acoustique presque latine, ses moments funk rock, ses tables de scratch et son jeu obsédant à la guitare représente beaucoup mieux l’ensemble de l’essai. S’en suit, tout au long de l’album, une alternance divertissante entre les pièces plus tranquilles, où la comparaison avec Sublime prend toute sa justification, mais de façon plutôt avantageuse finalement (Pacino, l’excellente et très radiophonique Paradise Burning, l’envoûtant closer Danse Macabre) et les morceaux plus agressifs, parfois même violents (particulièrement The Fashion, mais aussi Clearer Now et Wake Up). Aucune surprise quand illScarlett mélange ses deux points forts dans la même chanson (Life Of A Soldier, NTF) ; autant de réussites.

 

Au bout de dix pièces, cependant, la formule peut lasser, surtout que justement le groupe est loin d’être le seul à se réclamer de cette recette pop punk par les temps qui courent. Certes, le groupe ontarien marque des points sur ses concurrents dans presque tous les domaines (vocal, section rythmique, guitares, tous ces petits « quelques choses » de plus que les autres sont là), mais le tout ne carbure pas très longtemps à ces quelques points d’avance. Plusieurs morceaux, presque tous en fait, survivent un temps à l’oubli, et le potentiel d’illScarlett (autant commercial que critique) est indéniable. Il s’agit d’un de ces groupes à surveiller dans un avenir proche. Mais il faut avouer qu’All Day With It, s’il représente un disque fort agréable, n’est tout de même qu’un grand pas dans la bonne direction, mais pas encore l’atteinte d’un but.

 

J’ai particulièrement apprécié :
– Paradise Burning
– Who’s Got It
– Clearer Now

 

Note : ***1/2

Par
Lire les 155 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1236 , 1