DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   
Chronique entre-actesLe milieu de la télévision et l'art de la scène est beaucoup plus complexe que ce qu'on peut s'imaginer. Incursion dans les dessous de ces formes d'art qui font partie intégrante de nos vies.

Autres temps, autres moeurs

Par • 10 octobre 2007 à 12:22

Dépendamment de l’âge, les perceptions changent.  Plus jeune je croyais que La Parisienne sur les bouteilles d’eau de javel étaient en fait une femme de ménage.  J’ai compris plusieurs années plus tard qu’une Parisienne était tout simplement une habitante de Paris.  Quel choc culturel!  Les mêmes fausses perceptions sont applicables aux livres que nous lisions étant jeunes ou aux émissions que nous écoutions.

 

Prenez Démétan la petite grenouille par exemple.  Quelle triste vie!  Un père sans colonne vertébrale, un beau-père intransigeant et un amour impossible!  Que de drame pour un seul petit batracien.  Mais on ne réalise pas l’ampleur de la douleur avant d’être plus vieux.  Regardez Rémi; rien de bien réjouissant là non plus.

 

Récemment, j’ai réécouté quelques épisodes du Petit Castor.  Je fus renversé!  Papa Castor de dire à son rejeton que la place de Maman Castor était à la maison à faire la vaisselle et le ménage pendant que les hommes allaient travailler pour nourrir la famille.  Autres temps, autre mœurs!

 

Il y avait aussi Tintin où plusieurs subtilités nous échappaient.  On se rappelle tous de Coke en stock.  Eh oui!  J’ai cru pendant longtemps que les méchants dans cet épisode faisaient la contrebande de boissons gazeuses… Un autre choc culturel!  Par contre, il faut dire que les multiples voyages de Tintin nous en apprenaient beaucoup sur les coutumes et l’histoire de différents pays que le jeune reporter visitait.  D’ailleurs, vous ne trouvez pas que pour un simple journaliste, il lui arrivait un peu trop d’aventures?  On est loin des couvertures de conférences de presses du sous-ministre à la condition féminine…

 

Un autre dessin animé qui  a marqué mon enfance était Inspecteur Gadget.  Outre le fait que l’inspecteur était plus maladroit et naïf; l’émission était très éducative.  C’est là que j’ai appris qu’il y avait beaucoup de mines de diamants en Afrique du Sud, que la Suisse était reconnue pour ses montres et ses pentes de ski; que la Hollande était réputée pour son chocolat et ses tulipes et que le Canada était une grande source de… bûcherons et de ratons-laveurs…

 

Les émissions de notre jeunesse avaient une grande valeur éducative comparativement à aujourd’hui où on nous enfonce les Télétubbies et les Boobas dans le fond de la gorge avec en moyenne 0.1 pour cent de valeur éducative par portion.  Mais beaucoup, beaucoup de sucre!

 

Qui sait, peut être allons-nous revenir aux sources et redonner à nos jeunes des émissions qui ont une véritable valeur éducative.  Mais si tel est le cas, dans le contexte actuel, Rémi serait un prostitué mâle, Candi serait anorexique et vendrait de la drogue, le Petit Castor ferait partie d’un gang de rue et commettrait des vols à main armée et Démétan aurait depuis longtemps assassiné son beau-père avec la complicité de sa copine…

 

Autres temps, autres mœurs!

Par
Lire les 241 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1489 , 1