DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

Mon séjour à New York

Par • 26 février 2008 à 13:02

Ça y’est, j’ai franchi la frontière canado-américaine pour la première fois de ma vie le week-end dernier, dans le cadre d’un voyage organisé par un très beau groupe de l’UQÀM. Départ de Montréal samedi matin très tôt, retour lundi soir très tard. Ça passe vite! J’ai passé de très beaux moments là-bas et j’ai décidé de les partager ici pour la forme… et surtout pour tenter de mettre un peu d’ordre dans mes souvenirs.

 

(Imaginez un petit jingle qui évoque le flash-back…)

 

Nous sommes arrivés dans le district de Manhattan samedi après-midi pour y laisser nos valises avant de nous lancer dans l’exploration urbaine; avant de mordre dans la grosse pomme. Première destination : Central Park. Bon nombre de nos déplacements ont été fait à la marche. Premier constat : Je croyais qu’il faisait pas mal plus chaud à New York qu’à Montréal. Mais ces temps-ci, la différence en Celcius (ou en Fahrenheit) n’est pas flagrante et c’est foutrement humide là-bas. Malgré tout, ce segment du voyage m’a permis de satisfaire ma curiosité devant le Dakota, là où John Lennon s’est éteint, de voir son « cercle commémoratif » (voir photo) et de fredonner Strawberry Field dans un endroit plus qu’approprié.

 

À la sortie du célèbre parc, il est frappant de retrouver le bruit de la ville d’un seul coup. Nous avons donc suivi sa mélodie, en dévalant sur la Fifth Avenue, jusqu’à un pub belge pour y déguster une cuvée maison en avalant quelques frites. Ma tronche satisfaite en témoigne sur la photo à gauche. Chose faite, la route nous a menés au Rockefeller Center et au coeur de son plus haut gratte-ciel, le GE building (259 mètres). Nous avons vécu l’expérience Top of the Rock en escaladant, en ascenseur évidemment, les 67 étages de l’édifice. C’est seulement rendu en haut que l’on réalise que Montréal n’est pas une si grande ville. C’est incroyable! Des tours immenses (notamment la vue sur l’Empire State Building), des milliards de lumières, un horizon infini… Personnellement, j’avais les jambes molles. Mais était-ce à cause d’une combinaison froid-fatigue ou à cause du vertige ?

 

 

J’ai terminé la soirée avec ma blonde et un couple d’amis, à marcher sous les publicités illuminées de Times Square. On voit souvent ce secteur achalandé à la télé, mais en vrai, c’est étourdissant. Comme nous étions quatre amoureux de la musique, nous avons été attirés dans le tourbillon du Virgin Megastore. C’est comme un Archambault Géant à l’intérieur duquel ils n’ont pas de disques de Kaïn. Un paradis! Les prix sont pratiquement équivalents à Montréal, sauf peut-être pour les bouquins qui sont moins cher là-bas. Mais côté choix c’est dur à battre. Emplettes terminées ? Retournons à notre auberge du Upper West Side, à bord d’un fameux taxi jaune.

 

Quoi ? La nuit est déjà passée ? Le temps passe plus vite sur un blogue!

 

Réuni devant l’hôtel, un sous-groupe (duquel je fais partie) décide d’aller assister à une messe Gospel dans Harlem. Une heure de marche sous un beau soleil. Je n’ai qu’une seule chose à dire au sujet de la culture gospel : si les églises étaient aussi rythmées ici, elles ne se videraient pas aussi rapidement. Dommage que les gens qui parlaient au micro n’étaient intéressés que par l’argent. Oh my lord… it’s important to give money everybody… It’s for the temple of Jesus Christ… Alleluhia… Hear me… Alleluhia!

 

Après la messe, j’ai découvert le métro de NYC. Il y a peut-être beaucoup plus de stations qu’ici, mais côté hygiène, celles de Montréal ont l’air à des temples sacrés en comparaison à celles de New York. On dirait des vieux sous-sols désaffectés : tout est sale, ça sent l’humidité et les plafonds coulent.

 

Nous voilà donc dans le Greenwich Village pour dîner, visiter et magasiner. Mes highlights : un cappucino délicieux, un cupcake succulent, un dépanneur avec un choix de bières à en faire baver. Et hop, un retour au joli métro. Cap sur la station South Ferry pour une traversée aller-retour (Manhattan/Staten Island – Staten Island/Manhattan), question de passer deux fois devant la célèbre Liberty Statue et de prendre quelques photos de la ville qui s’éloigne.

 

De retour sur la terre ferme, notre guide Kevin (que je nomme pour la première fois dans cette histoire pour créer un noeud dramatique) nous a fait faire le tour du quartier financier, là où se joue 1/3 de l’économie mondiale quotidiennement. La grosse statue de taureau, l’édifice de la bourse, Ground Zero… il y avait beaucoup de choses à voir dans le coin. Mais ça donne faim. Taxi! Allons manger végé dans le East Village. An organic amber ale and a plate of whole wheat penne with pesto for me please! Une fois le repas terminé, il était déjà 11h. Comme nous étions relativement loin de l’hôtel, il était peut-être temps de penser à rentrer.

 

Lundi matin (je vous l’ai dit, les nuits sont courtes sur un blogue), rassemblement à 9h pour mettre les bagages dans l’autobus avant d’aller visiter le Chinatown et la petite Italie. Or, dans mon mini-groupe, nous avons décidé de traverser ces jolis quartiers pour retourner dans le East Village en quête d’un Whole Food. Cette épicerie est principalement bourrée de produits santé/bio et offre un choix de bouffe de rêve. C’est le fantasme du gourmand. Pour ce qui est des sélections de bières, je n’ai jamais rien vu de tel. Des centaines de bouteilles différentes, dont plusieurs que je n’ai jamais vues auparavant. C’est trop beau pour être vrai, j’ai rempli ma valise de quelques trouvailles (voir photo).

 

Le temps file, il faut regagner l’autobus, sous le soleil le plus brillant du voyage. Dommage qu’il ait décidé d’attendre notre départ avant d’être aussi radieux. Je tiens à remercier les organisateurs pour ce magnifique séjour. Grâce à vous, j’ai vraiment eu l’impression d’optimiser mon trip et de voir ce qu’il y avait à voir. Et tout ça, à très bon prix. Allez, je vous laisse en vous invitant à chanter New York, New York dans vos têtes!

 

Photos : Marianne Brault et Pierre-Luc Gagnon

Par
Lire les 376 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2441 , 1