DimancheMatin.com | Et si la semaine commençait autrement en 2020? :-o   

Lentement, la beauté

Par • 6 avril 2007 à 12:22

Mr. l’Homme a une vie simple. Il est triste. Métro, boulot, dodo : c’est sa routine. Pourtant, il devra aller voir une pièce de Tchekhov pour s’en rendre compte, pour faire une mise au point sur lui-même, pour changer sa perception de la vie.

 

C’est cette pièce, présentée au Théâtre Niveau Parking et à laquelle j’ai pu assister, en spectateur averti, dont je vais vous faire une brève critique. J’ai bien aimé.

 

L’Homme (Jack Robitaille), après une représentation de la pièce Les Trois Sœurs, sera à jamais changé. Pour un instant, il en oubliera sa famille et amis (Marie-Josée Bastien, Josée Deschênes, Hugues Frenette, Pierre-François Legendre et Véronika Makdissi-Warren) pour être plongé dans un autre univers théâtral. Une pièce pleine de réalisme par rapport à notre société, de petits clins d’œil touchants et saupoudrée d’humour qui vous charmera à coup sûr.

 

Pas besoin d’être un expert pour ressentir la remise en question de notre Homme, face à sa famille ou ses compagnons de travail. Les études en littérature ne sont pas nécessaires pour comprendre les nombreux gags ou pour rire pendant les quelques apparitions de Pierre-François Legendre en Momo, une gentille personne avec une déficience intellectuelle. Pas besoin d’un permis pour verser une larme lorsque l’Homme va aller rencontrer un collègue malade, à l’hôpital.

 

Un décor tout simple, qui se transforme en ville ou en café avec un simple déplacement de chaises et de tables. Les cinq personnes secondaires, à eux seuls, doivent bien jouer une vingtaine de personnages différents et on finira quand même par s’attacher à quelques-uns d’entre eux.

 

La seule chose que j’ai pu reprocher à cette pièce est sa longueur. Non pas au sens de la mise en scène : il faut juste admettre qu’après deux heures, sans entracte, on a le goût de se dégourdir les jambes.

 

Une jolie petite pièce à aller voir en famille.

 

Par
Lire les 37 articles par

4 Réponses »

  1. C’est une chose que je n’aime pas : le fait que les spectacles soient présentés seulement dans les grandes villes. C’est dommage!

  2. Tout à fait!

    Il faut donc être fortement décidé ou contraint pour se rendre au théâtre, quand on habite à l’extérieur. C’est une chose qui est dommage, étant donné que ce qui se produit en région est rarement des bons investissements à faire.

  3. Je ne suis pas d’accord pour dire que « ce qui se produit en région est rarement des bons investissements à faire. » Il y a de très bons théâtres dans les régions, qui impliquent souvent des comédiens professionnels qui ont décidé d’exercer leur métier en dehors des grands centres… seulement, ils sont souvent méconnus par les habitants mêmes des régions en question. Notons aussi que les théâtres institutionnels de Montréal et de Québec font des efforts grandissants pour sortir quelques-uns de leurs spectacles en tournée, donc en région.

  4. C’est avec beaucoup de retard que je lis ton commentaire. Disons plutôt que je suis d’accord avec toi: en vrai on aurait dû lire « (…)rarement des mauvais(!) investissements à faire. ». Désolé.

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2384 , 2