DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

La vérité, toutes les vérités sur Lucien Rivard

Par • 21 avril 2008 à 17:54

Véritable légende dans les années 1960, Lucien Rivard est presque inconnu aujourd’hui, mais ce criminel de haut vol, qui parlait quatre langues et transigeait avec la French Connection marseillaise, la mafia nord-américaine et leurs comparses latino-américain, est un personnage aussi mystérieux que fascinant, qui a inspiré le thriller politique Le Piège américain, écrit et produit par Fabienne Larouche et Michel Trudeau et réalisé par Charles Binamé. Le présent documentaire tente de percer le secret pour savoir qui était vraiment Lucien Rivard. Il nous présente La vérité, toutes les vérités sur lucien Rivard, le mardi 22 avril à 20 h à la Télévision de Radio-Canada.

 

À l’instar de Maurice Richard, Lucien Rivard fut l’un des rares Canadiens français à se hisser aux plus hauts sommets de son domaine dans les années 1950. Il aurait même inspiré au célèbre romancier James Ellroy le personnage de Pete Bondurant, un caïd canadien-français mêlé au complot visant à assassiner le président Kennedy dans son roman American Graffiti.

 

Michel Auger, journaliste au Journal de Montréal spécialisé dans les dossiers du crime organisé, et Jean-Pierre Charbonneau, qui a lui aussi suivi cette filière pour Le Devoir avant de faire carrière en politique, nous relatent son parcours en évoquant, tout comme l’homme de théâtre Jean-Claude Germain, le Montréal ville ouverte dans lequel il a fait ses débuts.

 

Une chicane avec les Cotroni amènera Rivard à séjourner à Cuba, où il soudoie à la fois le dictateur Batista et Fidel Castro, ce qui n’empêchera pas ce dernier de le condamner à mort après avoir pris le pouvoir. Des sources affirment que c’est nul autre que Jack Ruby, futur assassin de Lee Harvey Oswald, qui aurait payé sa libération. De retour à Montréal, Rivard opère la populaire plage Idéale et son cabaret jusqu’à ce que la police finisse par l’arrêter en 1963.

 

Le mythe de Lucien Rivard remonte à son évasion de la prison de Bordeaux, le 2 mars 1965, supposément réalisée avec des boyaux d’arrosage. Pendant une cavale de 136 jours, il fait parvenir d’un peu partout des lettres narguant les autorités. Il devient un véritable héros populaire comme le démontre un vox pop mené par le journaliste Pierre Paquette à l’époque. L’écrivain Claude Jasmin, qui restait non loin de la prison de Bordeaux, nous rappelle aussi le contexte de son évasion.

 

Repris, condamné et emprisonné pendant 9 ans aux États-Unis, Lucien Rivard revient au pays en 1975. Michel Auger qui a partagé son taxi lors de son retour nous rappelle cet épisode. Après 25 ans d’une retraite apparente, Lucien Rivard est mort paisiblement chez lui, à Laval, à 86 ans, emportant avec lui les secrets de son existence. On ne saura jamais à quel point il fut mêlé aux grandes affaires du crime et de la géopolitique de la guerre froide. Mais on peut toujours l’imaginer, comme Fabienne Larouche, Michel Trudeau, Charles Binamé et son interprète Rémy Girard nous le proposent dans le film Le PIÈGE américain qui prendra l’affiche sur les écrans du Québec le 16 mai prochain.

 

LA vérité, toutes les vérités sur Lucien Rivard, un documentaire passionnant qui nous permettra de plonger à fond dans les intrigues du Piège américain, le mardi 22 avril à 20 h à la Télévision de Radio-Canada.

Par
Lire les 156 articles par

2 Réponses »

  1. mes parents adoptifs on connue et garder son yaht de 20 pieds en bois naturel brun foncer dans notre cour … pendant son incarceration en 1963

  2. Le domaine et la plage Ideal et lui,que de souvenirs.

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 14531 , 9