DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique 11 questionsPourquoi poser 10 questions lorsqu'on peut en poser 11? Série d'entrevues colorées exclusives à DimancheMatin.com.

11 questions à Beth Maitland

Par • 2 octobre 2009 à 15:02

beth_maitlandDepuis plus de 26 ans, Beth Maitland incarne le rôle de Traci Abbott dans le célèbre feuilleton « Les feux de l’amour » (The Young and the restless). C’est avec beaucoup de générosité que la comédienne aussi douce et attachante que son personnage à l’écran s’est prêtée au jeu des 11 questions. Car pourquoi poser 10 questions quand on peut en poser 11!

1. Si vous aviez le choix entre un rôle garanti à vie dans un feuilleton ou une carrière incertaine au cinéma, que choisiriez-vous et pourquoi?
Je suis maintenant à l’autre bout de ma carrière donc un rôle à vie me semble très attirant. J’ai joué pendant 26 ans dans « Les feux de l’amour » parfois de façon régulière, parfois sur appel seulement. J’ai fait autre chose entre temps comme des de l’enregistrement vocal, un peu de télévision et des films mais malheureusement je n’ai pas le défi quotidien de me lever à chaque matin et être une comédienne. Mon choix aurait alors été d’avoir un rôle garanti à vie dans un feuilleton.

2. Était-ce la décision du feuilleton ou la vôtre de ne pas renouveler votre contrat et rendre ainsi Traci un personnage récurrent? (L’appellation « personnage récurrent » dans un feuilleton signifie que le comédien qui incarne le rôle n’est pas sous contrat avec l’émission mais peut se faire appeler sporadiquement pour y jouer le rôle.)
C’était la décision du feuilleton de ne pas renouveler mon contrat. J’aurais bien aimé jouer le rôle de Traci de façon régulière mais je comprends que certains personnages, pour les besoins de l’histoire, parfois quittent, parfois reviennent. Pour ma part, c’est comme retourner chez moi pour Noël à chaque fois qu’on me rappelle pour jouer quelques scènes.

3. Selon vous, est-ce qu’un feuilleton devrait adopter des intrigues les plus réalistes possibles ou se concentrer surtout sur le divertissement en optant pour des scénarios complètement déjantés?
Cette réponse a changée avec l’évolution des feuilletons à travers les âges. J’aimais bien le fait que les intrigues soient recherchées la plupart du temps mais il y a tellement de choix aujourd’hui pour les téléspectateurs que les feuilletons ont dû s’adapter. Le rythme est maintenant beaucoup plus rapide, les personnages sont plus jeunes et les histoires sont encore plus folles qu’avant incluant même des sorcières, des fantômes et des comédiens qui jouent plus d’un personnage. Les intrigues les plus déjantées sont bonnes pour les cotes d’écoute et je dois avouer qu’il est quand même agréable de jouer ce genre d’histoire pour un certain temps mais à long terme, il n y a rien comme revenir à la source. D’ailleurs les amateurs de feuilletons de longue date s’entendent généralement pour dire qu’ils préfèrent des intrigues basées sur des émotions comme l’amour et la haine, la famille et surtout en tenant compte de l’historique du personnage. Je suis du même avis.

4. En 26 ans de carrière, vous avez joué avec 3 Ashley, 2 Jack, plusieurs Jill et quelques Colleen. Est-ce difficile de conserver la même chimie avec un personnage lorsqu’un nouvel acteur prend le rôle en charge?
Très bonne question! Je dois avouer qu’il est beaucoup plus facile de jouer des scènes émotives avec des comédiens qu’on côtoie depuis longtemps. On développe des liens autant sur scène qu’à l’extérieur avec certains collègues, ce qui rend mon métier encore plus personnel. Le fait d’être très proche de certains comédiens a tendance à rehausser les performances à l’écran. Par contre, si un nouveau comédien est très talentueux et ne craint pas de s’investir dans son rôle, comme c’est souvent le cas sur le plateau des Feux de l’amour, la chimie finit par s’installer assez rapidement. Je comprends que les amateurs de longue date peuvent être réfractaires à voir un nouvel acteur camper un rôle de longue date. Par contre, si le comédien est patient et travaille fort, il va éventuellement réussir à établir sa signature sur un personnage et le rendre complètement sien.

5. Quel est le moment le plus cocasse que vous avez vécu sur le plateau des Feux de l’amour?
Dans les débuts du feuilleton, mon personnage de Traci et celui de Lauren joué par Tracey Bregman étaient constamment à couteaux tirés. Traci était très peu populaire à l’école et son excès de poids en faisait souvent la bouc émissaire de Lauren et ses amis. Dans une scène en particulier, alors que je mangeais une salade, Lauren envoie un sundae géant à ma table. Blessée et furieuse, mon personnage se rend à la table de sa rivale pour lui déverser le sundae sur la tête. C’était la fin de la journée et nous ne pouvions tourner cette scène qu’une seule fois. Je suis très gênée d’avouer que c’était très satisfaisant de voir la crème glacée, le sirop et les noix gicler sur le visage de Lauren! Ils ont crié « Coupez! », nous avons nettoyé le tout et sommes allés manger ensemble par la suite. D’ailleurs depuis ce temps, Tracey Bregman a immortalisé ce moment avec une photo noir et blanc qu’elle conserve dans sa loge. Nous en reparlons encore aujourd’hui lorsque nous avons des scènes de picossage! Heureusement que nous sommes de très bonnes amies dans la vraie vie!

6. Nous voyons régulièrement des personnages de feuilletons utiliser des mots Français. Il y a même eu un personnage dans Les Feux de l’amour qui était Française et utilisait la langue de Molière régulièrement. Pourquoi les Américains aiment-il autant cette langue?
J’ai étudié le Français pendant 6 ans à l’école. Il y a un petit quelque chose de romantique et de sensuel dans cette langue. J’ai grandi dans un endroit où l’Espagnol m’aurait été beaucoup plus utile mais il y avait quelque chose dans la prononciation des « R » qui rendait cette langue exotique, mystérieuse; qui donne l’impression de venir de loin. J’ai d’ailleurs un Bouvier des Flandres que j’ai nommé d’après Hercule Poirot, mon belge préféré! Pour cette raison j’ai élevé mon chien en Français. Le dresseur, pour sa part, était anglophone. Mon Hercule est donc maintenant bilingue! C’est tellement romantique de parler à mon fidèle compagnon en Français.

Dans l’émission, ma mère habite en France et nous avons récemment tourné plusieurs scènes à Paris. On dit que les belles choses et la romance nous rendent plus joyeux. C’est peut être ce qui nous séduit avec la langue française.

7. Lorsqu’on considère tout le travail et les horaires de fous qui se cachent derrière la production d’un feuilleton, sans compter tout le talent qui peut ressortir des acteurs qui y participent; pourquoi sommes-nous encore si gênés d’avouer que nous sommes des accros de romans-savons?
J’espère bien que cette notion est en train de disparaître surtout avec la popularité grandissante des téléséries de fin de soirée. Car vous avez amplement raison de dire que la charge de travail d’un comédien de feuilleton est énorme. C’est probablement la plus grande charge de travail dans tout le monde du show business! Mais il y a ce mythe qui persiste qui veut que les seules personnes qui écoutent des feuilletons sont des mamans à la maison qui font leur repassage ou des dames âgés très seules qui vivent viscéralement à travers leurs personnages. Pourtant, je rencontre plein de jeunes professionnels qui écoutent des feuilletons depuis qu’ils sont à l’école ou des athlètes qui suivent leurs intrigues favorites en se mettant en forme! Je suis très fière de faire partie de la tradition des feuilletons!

8. Le roman-savon Passions a changé le visage du feuilleton comme on le connaît en y incluant beaucoup d’humour et de fantaisie (sorcellerie, spiritisme, etc). Avez-vous trouvé cette incartade rafraîchissante ou avez-vous plutôt considéré cette expérience comme une erreur?
J’avais beaucoup de misère au début mais les performances de Juliet Mills (qui jouait une sorcière flanquée d’une poupée animée) étaient tellement délicieuses! Ces comédiens ont eu la chance de pousser leur talent à un autre niveau et c’est tout à leur honneur. De toute façon, je crois que le but de ce feuilleton était d’aller chercher un plus jeune auditoire qui désirait surtout voir des histoires complètement sautées et des performances outrageusement exagérées.

9. Sur quels autres projets travaillez-vous en ce moment?
En compagnie du très talentueux comédien Joel Brooks, nous offrons des séminaires à Hollywood sur comment se préparer pour une audition. Toutefois, la demande est telle que nous avons décidé de produire des vidéos éducationnels qui seront disponibles dans les prochains mois sur notre site web http://www.auditionsla.com/ J’œuvre également pour la Santa Clarita Playhouse où nous avons la chance de pousser nos performances en tant qu’acteurs à travers des pièces que nous enregistrons pour la radio et que nous réalisons aussi sur scène. Nous travaillons comme dans le temps avec des effets sonores produits par nous-mêmes sur scène. C’est vraiment exaltant! D’ailleurs ma fille Emilia joue présentement le rôle d’Alice dans « Alice’s adventures in Wonderland » J’y joue évidemment le rôle de la Reine Rouge. Cette production sera bientôt disponible sur le site de la compagnie au
www.thesantaclaritaplayhouse.org De plus, je fais de la production et de l’édition pour des sitcoms, des petits projets vidéos je travaille sur des bandes sonores pour des compétitions équestres. (Je suis d’ailleurs l’heureuse propriétaire d’un splendide hongre frison nommé Draakhart. J’ai fait ma première démonstration de dressage le printemps dernier en tant que jockey.)

10. Allez-vous mettre votre fille en garde contre les dangers de s’amouracher d’un professeur? (Dans les Feux de l’amour, les personnages de Traci et sa fille Colleen ont toutes deux eu des aventures compliquées avec des enseignants.)
Ha! Je crois qu’en tant que parent, le mieux que je puisse faire est de mettre ma fille en garde contre les dangers d’être comédienne!

11. En terminant, quelle question auriez-vous aimé que je vous pose?

Je considère que vous m’avez posé des questions très intéressantes. Je suis seulement soulagée de ne pas avoir eu à y répondre en Français. Disons que je suis un peu rouillée! Je voudrais vous remercier personnellement ainsi que tous vos lecteurs pour l’intérêt que vous me portez, à moi et à notre feuilleton. Grâce à Internet, le monde est devenu un grand voisinage permettant de communiquer beaucoup plus facilement. C’est un honneur pour moi de rencontrer de nouveaux « voisins ». Et dans le monde dans lequel nous vivons, connaître et comprendre nos voisins font toute la différence. Prenez soin de vous et merci!

Par
Lire les 242 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 3951 , 1