DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Entrevue avec Alexandre Champagne

Par • 9 février 2009 à 14:27

alexandre_champagne.jpgAlexandre Champagne n’a pas chômé depuis sa sortie de l’École nationale de l’Humour en 2007. Après avoir fait la tournée des bars du Québec, il s’est lancé à l’assaut d’Internet grâce à plusieurs vidéos, dont la nouvelle webtélé « Contrat d’Gars » qui devient de plus en plus populaire. Entretien avec un jeune humoriste bourré de talents.

WILLIAM BERETTA — Alexandre, tu fais du stand up, tu joues des instruments de musique, tu fais des vidéos sur Internet… Y’a-t-il quelque chose que tu n’es pas capable de faire ?

ALEXANDRE CHAMPAGNE — Ha ! Ha ! Certainement : je suis nul en dessin et à tout ce qui s’y rapporte. Je suis aussi une nullité au niveau hockey.

W.B. — Pourtant, il y a certaines références au hockey dans « Contrat d’Gars ». D’ailleurs, peux-tu nous décrire ce projet ?

A.C. — « Contrat d’Gars », c’est un truc que j’avais envie de faire depuis longtemps. Depuis l’émission « Testostérone », en fait. Je trouvais le concept tellement ridicule que j’ai voulu en faire une parodie extrême. Je voulais aussi pointer du doigt des émissions de télé et des chaînes aussi absurdes que le concept, du genre « Men TV » et « Playboy Channel ». C’est un ramassis de ces choses-là. En plus, ça me permet de me défouler et de crier des niaiseries.

W.B. — Est-ce qu’il y a une histoire derrière le nom « Contrat d’Gars » ?

A.C. — C’est un thème d’impro que j’avais eu lors d’un match à Repentigny, là où je joue. On avait fait un peu ce concept-là avec Jo Roberge [Jonathan Roberge, coanimateur de « Contrat d’Gars »] et c’est resté dans ma mémoire. J’ai alors décidé d’en faire des sketches !

W.B. — Ces sketches gravitent autour de la virilité, parfois extrême. Pourtant, l’essor de la métrosexualité modifie la vision des hommes contemporains. Crois-tu que l’homme viril a une juste place dans la société québécoise ?

A.C. — Je crois que le concept « d’homme viril » est vraiment dépassé ! Je trouve dommage que certains gars se préoccupent d’être « vraiment mâles » plutôt que d’être humain, à la base. Je ne pense pas qu’on ait besoin de muscles pour être un gars. À date, juste un pénis suffit pour te qualifier !

W.B. — Tu pourrais être surpris, surtout si tu vas en Thaïlande… Mais bon, en parlant de muscles et de virilité, j’ai justement une ou deux petites questions en lien à te poser. Si on pouvait recréer des dinosaures, lequel ferait le meilleur animal de compagnie, selon toi ?

A.C. — Le tricératops. C’est comme un « Hummer », mais qui ne pollue pas et qui possède une génétique impressionnante.

W.B. — Bon choix. Et si tu avais une armée, que ferais-tu ?

A.C. — J’aurais une anti-armée. Une espèce de troupe qui ferait des attentats de bonheur. Exemple : on débarque en Irak et on se familiarise avec les gens là-bas. On s’imprègne de leur culture et on comprend pourquoi ils sont comme ils sont, au lieu de les attaquer. Un genre de dîner-causerie qui dure trois mois. On revient ici, on raconte ça à la population et on s’est fait des chums, en plus !

W.B. — Certains dirigeants devraient peut-être prendre exemple sur toi. Est-ce qu’il y a une cause qui te tient particulièrement à cœur ?

A.C. — Eh bien, pas vraiment. Mais j’aime pas les gens qui blessent des animaux, j’tripe pas tant que ça sur le cancer et les MTS, j’ai horreur des racistes, j’aimerais que les gens polluent moins et se parlent plus et que l’éducation se porte mieux. J’aimerais aussi que les aveugles guérissent spontanément.

W.B. — Tu sembles donc avoir le cœur sur la main, Alex. Qu’est-ce que je te souhaite pour l’avenir ?

A.C. — Comme la plupart des gens, j’aimerais éventuellement avoir une famille et enregistrer un album, en anglais, pour le trip.

W.B. — En terminant, roche, papier ou ciseaux ?

A.C. — J’sortirais l’allumette, pour faire un gag !


La webtélé « Contrat d’Gars » est disponible sur le portail vidéo de Juste pour Rire sur YouTube :

http://www.youtube.com/user/justepourrire

Par
Lire les 99 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 10829 , 1