DimancheMatin.com | Et si la semaine commençait autrement en 2020? :-o   

The painted veil (2006)

Par • 4 octobre 2007 à 19:57

Une jeune londonienne, Kitty, se marie avec un bel homme, Walter, dont elle a fait la connaissance la veille et part avec lui à Shangai. Il est bactériologiste et va porter son aide dans les petits villages frappés par le choléra. Une fois à Shangai, elle se rend bien compte que son nouveau mari et elle n’ont aucun point en commun. Bien qu’il soit amoureux d’elle depuis leur premier regard, elle ne l’aime pas. Elle a une aventure, Walter l’apprend et la menace de divorcer si elle ne convainct pas son amant de faire de même avec sa propre femme. Ce dernier, homme d’influence, refuse de peur d’entacher sa réputation. Walter force donc Kitty à le suivre dans des régions éloignées ou le risque de contracter le choléra est grand, où leur vie sera en danger.

 

Un film empli de sentiments forts, de douleur, de peine, de déchirement, de haine et d’amour. Plusieurs scènes sont très touchantes et les émotions transpirent tellement qu’on a le sentiment de les vivre en même temps qu’eux. Si peu de violence visuelle mais pourtant on sent le tiraillement qui habite les deux personnages principaux. C’est absoluement divin.

 

Le jeu des acteurs est parfois inégal dans leur profondeur mais quand l’un ne l’est pas, l’autre crève l’écran et vice versa. L’important est que nous reconnaissons une situation de couple qui est probablement arrivée très souvent dans le passé et qui peut se produire encore aujourd’hui. Il semble que dans ce cas, l’isolement du couple et leur bon vouloir est venu à bout de leurs mésententes. L’amour triomphe !

 

J’ai pas aimé la fin. Et vous?

Par
Lire les 74 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1373 , 3