DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

Nicolas Robel – Joseph

Par • 22 janvier 2007 à 10:29

Faisant aller mes mains nochalamment sur les rayons de BD de la bibliothèque nationale, j’ai accroché Joseph de Nicolas Robel. Répugné par le turquoise qui ornait la couverture, j’ai décidé de l’ouvrir quand même. Sait-on jamais. Finalement, la principale couleur du livre, c’est le turquoise (ou un bleu vert qui s’y rapproche). Mais on l’oublie rapidement au fil d’une courte histoire, touchante et habilement griffonnée.

Joseph, c’est le drame de Joseph (qui d’autre). Joseph et ses mains démesurées. Joseph et son complexe. Un enfant et son univers de jouets à travers lesquels sont véhiculés ses préoccupations et ses réels sentiments. Robel (né au Québec et déménagé en Suisse à l’âge de 4 ans) nous livre une historiette au cours de laquelle évoluent des dessins élancés. L’histoire se lit assez rondement (3-5 minutes), mais les dessins se doivent d’être appréciés avec plus de patience. Le bédéiste s’acharne notamment sur les ombres qui donnent beaucoup de dimension et d’appréhension au déroulement du récit.

Personnellement, j’aime les bande dessinées pour la force des punchs que ce médium est en mesure d’offrir. Dans ce livre, il y en a un seul, mais un bon. Joseph est paru en 1999 chez B.ü.L.b comix et a été réédité en 2006 avec La Pastèque. Une BD à feuilleter entre deux autres…

Par
Lire les 376 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1448 , 2