DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

Le Meilleur des Mercredis JPR : du solide en bref…

Par • 11 juillet 2008 à 17:23

La formule des « Mercredis Juste Pour Rire » est simple et efficace : un animateur énergique, des invités prometteurs et des sketches arrangés avec les moyens du bord. Cette formule a déjà fait ses preuves dans les bars du Québec et elle fonctionne particulièrement pour les « Mercredis », qui sont normalement condensés en trente minutes pour le réseau de télévision Vox.

 

L’idée de présenter un « Best of » de la saison des « Mercredis Juste Pour rire » n’est pas mauvaise en soi. Lorsque tu as un bon spectacle pendant une saison et que tu prends les meilleurs moments, ça devrait donner un meilleur spectacle, non ? Théoriquement, oui.

 

Une personne qui n’a jamais assisté ni écouté les « Mercredis Juste Pour Rire » se bidonnera au Studio Juste Pour Rire pendant une heure. Le 10 juillet, nous avons eu droit à un Stéphane Poirier visiblement heureux de renouer avec l’animation de cette soirée. Les invités Philippe Cigna et Benoît Lefebvre ont livré la marchandise avec des numéros solides. Les trois humoristes ont même exécuté un sketch de groupe qui offrait un excellent rapport « rires / temps investi dans l’écriture du sketch ». Les 11, 13 et 16 juillet, les spectateurs assisteront à des shows différents, mais tout aussi efficaces.

 

Mais en humour, ça prend de la nouveauté. Un habitué des « Mercredis » connaît une trop grande partie du matériel présenté pour justifier l’achat de son billet. La courte durée du spectacle est également un reproche, qui est hors du contrôle des humoristes ici aussi. Une heure pile pour offrir tous les numéros n’est pas assez. Il aurait été judicieux — non pas du point de vue monétaire, mais du point de vue du spectacle — de réduire le nombre de représentations. Deux shows à quatre invités auraient été convenables.

 

Voici les commentaires de mon confrère Pierre-Luc Gagnon :

 

Très bon show dans l’ensemble. J’ai eu droit à un Stéphane Poirier disjoncté, à un Philippe Cigna habile et posé et à un Benoît Lefebvre digne des professionnels de l’humour. Je me range du côté de Beretta pour la longueur décevante du show. On en aurait demandé plus. Philippe Cigna aurait pu revenir sur scène pour nous faire son excellent numéro sur la Finlande, mais non. Un coup de coeur ça ne dure jamais assez longtemps…

Par
Lire les 99 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1665 , 1