DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

Ivre d’amour (2002)

Par • 11 novembre 2007 à 23:26

Barry, célibataire aux excès de rage, est un homme franc mais très axé sur les détails. Il est frère de sept soeurs qui passent leur temps à le rabrouer. Il mène son entreprise de débouche-toilettes originaux et collectionne les points « air-plan » en profitant des offres sur différents produits alimentaires. Barry fera la connaissance de Lena qui arrivera dans sa vie à un moment où ce dernier sera rattrapé par un excès de confiance qu’il a eu dans une ligne XXX.

 

Il est difficile de résumer sans dévoiler le contenu car l’histoire est somme toute assez simple et je suis convaincue qu’en dix lignes je pourrais vous raconter l’intégralité de ce qui se passe dans le film sans rien oublier. Malgré tout, j’ai trouvé ce film extraordinaire et je ne comprends pas pourquoi je n’en avais jamais entendu parler avant. Le génie de ce film se trouve au deuxième niveau d’interprétation et surtout dans les dialogues simples mais surtout pas bénins.

 

Le personnage de Barry, interprété par un brillant Adam Sandler, est un homme dont les moindres événements de la vie semblent le chambouler énormément. On pourrait dire qu’il est un peu fou car il porte une attention maladive à des détails que l’on pourrait juger insignifiants mais c’est cette pseudo-folie chez lui qui nous le rend sympatique et surtout si charmant. On pourrait dire que le film se déroule comme si nous étions dans la tête de Barry et que nous ressentions son désarroi et son incrédulité face à sa vie. La naïveté des gestes et des mots de Barry nous font oublier sa maladresse et ses défauts car bien qu’il soit obstiné dans toutes les actions qu’il entreprend, la fin lui sourit tout le temps.

 

Adam Sandler m’a époustouflée. C’est un rôle tout à fait pour lui qui n’est pas sans rappeler quelques autres de ses personnages comiques. C’était tellement réaliste que je me demande comment est le véritable Sandler dans la vie. Le personnage de Lena, joué par Emily Watson est tout autant appréciable. Elle supporte et accompagne magnifiquement le jeu de Sandler. Je vous recommande ce film, il fait désormais partie de mes préférés.

 

****

Par
Lire les 74 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1831 , 1