DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   
Chronique femme au foyerAnimatrice radio à temps partiel, femme au foyer le reste du temps, Émilie vous invite à suivre ses aventures tous les mercredis.

Huit mois, c’est long!

Par • 7 septembre 2011 à 11:29

Depuis huit mois, mon fiancé et moi attendons un évènement qui va changer nos vies quotidiennement. Phrase qui porte en confusion, n’est-ce pas?

Je vous rassure, ce n’est pas ce que vous pensiez, je vous l’aurais annoncé avant. Non, ledit évènement est l’arrivé d’Internet haute vitesse dans notre petite localité et, depuis vendredi, dernier à la maison.

C’est anodin comme évènement. C’est ce que diront ceux qui n’ont jamais eu à se priver d’Internet à la maison pendant une aussi longue période. De mon côté, ce n’était quand même pas si pire, je pouvais l’utiliser au travail. Mais pour mon chum travailleur autonome, c’était plus difficile. Il en a mangé du gâteau et il en a bu du café pour se servir du wifi des commerces environnants. Si ça avait été moi, j’aurais sûrement pris 10 livres au cours des huit derniers mois.

Ça ne nous manque pas, tant qu’on n’a pas à être sevré. Au début, on avait tellement de chose à faire dans la maison qu’on a été au moins un mois sans s’en rendre compte. De nos jours, Internet n’est plus un bien de consommation de luxe, mais carrément un besoin primaire. Il est plus facile de vivre sans télé que sans ordi. C’est maintenant encore plus vrai avec les sites comme tou.tv.

On vit à l’air du « Google it ». Tu n’as pas la réponse à une question : tu vas sur Google pour la trouver. Tu veux trouver une recette de poulet à la thaï : tu vas sur Google pour la trouver. Tu t’obstines avec ton chum à savoir qui était l’acteur qui jouait dans tel film : tu vas googler ça lundi, au bureau!
Comme je mentionnais, l’utilité d’avoir Internet à la maison me manquait moins qu’à mon copain. En fait, c’est ce que je pensais. Première chose faites après avoir souper, le premier jour : ouvrir l’ordi pour faire autre chose que jouer à Diner Dash (Dieu que j’aime ce jeu quétaine). J’ai passé ma soirée là-dessus. Et on reprend vite nos vieilles habitudes. En me levant, on ouvre l’ordi pour aller voir ce qui se passe.

Donc, mon objectif : ne pas redevenir accro à mon ordi. Cette cure de huit mois a même contribué à améliorer ma vision. Confirmation de l’optométriste.

Je lâche l’ordi dès maintenant… je vais aller regarder la télé. On a maintenant aussi le HD!

Par
Lire les 52 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1175 , 1