DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   
Chronique classiques du cinéIl y a de ces films inoubliables. De grands réalisateurs au grand écran... du grand cinéma pour de grands moments!

E.T. l’Extraterrestre : bien plus qu’un film de science-fiction (1982)

Par • 4 janvier 2008 à 0:00

E.T. l’Extraterrestre a tout de l’histoire d’amour américaine typique que l’on connaît : la rencontre, l’apprivoisement, les bouleversements divers et la rupture déchirante. La recette est simplement prêtée à un registre peu commun, entre des protagonistes non usuels, un enfant et un extraterrestre. Mais le plat est tellement bien servi, avec des arrangements techniques avant-gardistes, que l’on se prête au jeu sans broncher. Non seulement c’est réussi, mais le petit bonhomme au long coup demeure une icone intarissable du cinéma et un modèle en son genre… 25 ans plus tard.

 

Comment oublier cette affreuse, bien qu’irrésistiblement mignone, tronche d’alien sans défense ? Même avec tous les effets spéciaux que l’on connaît aujourd’hui, aucun facies n’a réussi à égaler le sien. Un visage étroit qui sait nous faire rire et nous émouvoir à la fois. Même un acteur élastique de la trempe de Jim Carey ne saurait en faire autant!

 

Et des scènes marquantes, il y en a plusieurs. Le vélo qui s’envole et qui passe devant une pleine lune qui éclabousse le ciel, E.T. qui bien caché dans les peluches… ou encore l’inoubliable scène finale alors au cours de laquelle on assiste, boîte de mouchoirs en mains, au départ du notre ami brun vers sa fameuse maison. De grands moments de cinéma signés Steven Spielberg.

 

E.T. l’Extraterrestre marque aussi les premiers pas – en excluant de sinistres longs métrages – de Drew Barrymore au grand écran. Jeune et déjà bien à l’aise, la star laissait déjà présager un brillant avenir.

 

La version éditée sur DVD redonne un air de jeunesse aux bandes orignales sans réécrire l’histoire. Un doigt qui s’illumine, ça demeure un doigt qui s’illumine. Quoi qu’il en soit, qu’il soit remasterisé ou non, un classique demeure un classique. Un film à revoir, à acheter plutôt que louer, juste pour capturer une partie de merveilleux.

Par
Lire les 376 articles par

3 Réponses »

  1. Tout à fait d’accord avec toi, Pierre-Luc ! E.T. est un classique du cinéma, toutes catégories et époques confondues… Je l’avais vu dès les premiers jours de sa sortie au cinéma et une image reste gravé en moi depuis : celle du vieux monsieur (assis juste devant moi), mal à l’aise de devoir s’essuyer les yeux avec son mouchoir… E.T. fait vraiment partie de ces films indémodables et férocement indétrônables du panthéon du cinéma.

  2. Même la petite musique nous reste en tête : Ten-nen… tenenenenen-nen… ten-nen…

  3. Premier film que j’ai vu au cinéma, par un pluvieux après-midi de l’automne 1982, avec ma mémin chérie. Ah, souvenirs…

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1724 , 1