DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Les meilleurs films de l’année 2008

Par • 29 décembre 2008 à 23:00

L’exercice s’avère toujours des plus ardus mais, bon an mal an, depuis plus de deux décennies, je dresse une liste des 10 films qui m’ont le plus marqué au cours de l’année écoulée. Sans prétention, voici donc mes longs métrages ‘coups de cœur’ parmi les 113 que j’ai vus en salles depuis le 1er janvier dernier (classés par ordre alphabétique des titres originaux).

1- The Boy in the Striped Pajamas de Mark Herman. Deux gamins de 8 ans développent une amitié. L’un est fils d’un soldat nazi et l’autre est prisonnier d’un camp de concentration. Un élan empreint de tendresse au cœur de la IIe Guerre mondiale.

2- Cassandra’s Dream de Woody Allen. Deux frères en manque de cash acceptent le contrat d’un oncle : un assassinat en pleine rue. Colin Farrell, Ewan McGregor et Tim Wilkinson excellent dans ce Woody Allen insolite.

3- Ce qu’il faut pour vivre de Benoit Pilon. Ce troublant film québécois s’attache aux pas d’un Esquimau qui n’avait jamais quitté le Grand Nord. Forcé de s’installer à Québec pour une délicate opération, il découvre les mille visages de la civilisation.

4- Doubt de John Patrick Shanley. Cette adaptation réussie d’un spectacle théâtral oppose une religieuse coriace à un prêtre inquiet de l’avenir d’un jeune noir. Le duel d’acteurs entre Meryl Streep et Philip Seymour Hoffman (Capote) est explosif.

5- Etz Limon de Eran Riklis. Voici un remarquable film israélien qui narre les démêlés juridiques d’une courageuse veuve de 45 ans (magnifique Hiam Abbass) qui gagne péniblement sa vie avec la vente de citrons cultivés sur son terrain.

6- Funny Games de Michael Haneke. Cette production ne conviendra pas à tous. Omniprésente, la violence y est amplifiée par une épouvantable atmosphère de claustrophobie. Deux jeunes hommes y gardent en otage un couple et leur jeune fils.

7- Il y a longtemps que je t’aime de Philippe Claudel. Ce film français offre à la formidable Kristin Scott Thomas (The English Patient) son plus beau rôle. Elle y campe une femme perturbée qui doit reconstruire sa vie après un emprisonnement de 15 ans.

8- In Bruges de Martin McDonagh. Deux tueurs à gages poursuivis par une bande rivale se réfugient à Bruges, s’y croyant hors d’atteinte. Les réparties cinglantes et le rythme trépidant de l’ensemble sont fort impressionnants.

9- Milk de Gus Van Sant. En 1978, faire son coming out était considéré comme un exploit, surtout pour une personnalité publique. Harvey Milk, politicien progressiste, a payé de sa vie son droit à la différence. Sean Penn l’incarne avec flamboyance.

10- There Will Be Blood de Paul Thomas Anderson. Ce parcours enflammé d’un prospecteur de pétrole ambitieux (fabuleux Daniel Day Lewis) nous prend aux tripes. Rien ne l’arrêtera : malheur à quiconque tentera de freiner son ardeur.

Et voilà ! Vos commentaires et listes sont évidemment les bienvenus. Bonne Année 2009 à tous.

Par
Lire les 54 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 4555 , 1