DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Jericho: Chronique d’une apocalypse annoncée

Par • 1 octobre 2009 à 21:01

serie_tv_jerichoIl n’est jamais trop tard pour découvrir des petits chefs d’œuvres.  C’est pourquoi je dois vous parler de l’excellente défunte série télé Jericho.  Originalement, la série créée par Stephen Chbosy, John Schaer et Jonathan Steinberg était prévue pour rouler plusieurs saisons.  Malheureusement, les mauvaises cotes d’écoute jumelées à la grève des scénaristes ont eu raison de Jericho et la série s’est terminée après seulement une saison et demie.

La série tire son nom d’un petit village du Kansas qui a été épargnée par des attaques nucléaires qui ont anéanti plusieurs grandes villes des Etats-Unis.  Se situant géographiquement à un endroit où les radiations ne se sont pas rendues, Jericho n’en demeure pas moins affectée par ces attaques.  Pannes de courant, pertes de communications avec le monde extérieur, manque de nourriture et panique générale faute de savoir ce qui se passe vraiment.  On se retrouve donc dans un petit village aux ressources limitées qui doit assurer sa subsistance de toutes les façons possibles.  Le maire, dépassé par les événements, doit contenir ses citoyens affolés, essayer de maintenir l’ordre dans un village privé de courant et prévoir des solutions afin que personne ne manque de nourriture.

Dans un scénario catastrophe comme celui d’une attaque nucléaire, les réactions des hommes deviennent imprévisibles.  On assiste à une hausse de la criminalité puisque les quelques policiers du village n’arrivent plus à faire respecter l’ordre dans un nouveau monde où le chaos et l’anarchie prennent le dessus.  Le pays se retrouve sans gouvernement du jour au lendemain et chaque ville adopte sa propre façon de vivre.  Tantôt solidaires, tantôt prédateurs, les citoyens de Jericho basculent entre la raison et la panique face à cette nouvelle réalité qu’est « l’après attaque nucléaire ».  Les auteurs exploitent en profondeur la nature de l’être humain à travers leurs personnages où certains s’élèvent au rang de héros tandis que d’autres deviennent tout simplement des bêtes sauvages sans scrupules.

Le rythme de la série est intense mélangeant action à drame avec quelques teintes d’humour.  D’ailleurs, dans un épisode où Jericho se retrouve à combattre le village voisin pour des vivres, le maire de la ville lance à son fils: « Comment je me sens?  Assez étrange!  Aujourd’hui, je suis en train de lancer une offensive armée pour me protéger du village qui abrite le Costco le plus près ».

La distribution est forte et surprenante.  Plusieurs comédiens peu connus sont découverts grâce à cette série.  Qu’on pense à Skeet Ulrich qui campe un des personnages principaux ou encore Lennie James qui interprète le mystérieux Robert Hawkins, tous les acteurs sans exception sont crédibles et solides.  Le tout dans un décor génial et une trame sonore qui frappe dans le mille.

Une série exaltante, bourrée d’action et de rebondissements, des personnages recherchés et attachants et une intrigue finement montée.  Voilà Jericho.  Un petit chef d’œuvre à découvrir.  Un petit avertissement par contre:  une fois le premier épisode écouté, vous ne pourrez plus vous arrêter!

*****

Par
Lire les 242 articles par

2 Réponses »

  1. C’est une excellente série! Mais Dominique, tu en dis trop! À tous mes amis à qui j’ai prêté la série, je ne leur ai rien dit sauf de me faire confiance et les 3-4 premiers épisodes servent à amener l’intrigue principale! Je vous la conseille et elle mérite ses 5 étoiles 😀

  2. Juste assez pour que les gens aient envie de l’écouter! 😉

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2032 , 2