DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   
Chronique CaracteresSélection hebdomadaire d'un coup de cœur sur le site Caracteres.ca qui publie un texte littéraire par jour, sept par semaine, 365 par année...

L’histoire du gars que tu connaissais pas

Par • 15 mai 2011 à 6:00

Un texte d’Anabelle Soucy-Côté publié le 12 mai 2011 sur Caracteres.ca.

Te rappelles-tu ce garçon cheveux-brun yeux-brun. Celui assis à côté de toi en français et en physique. Celui qui te donne chaque semaine des feuilles lignées et un stylo bille parce que t’as jamais tes affaires avec toi. Le garçon sans importance qui s’arrangeait toujours pour arriver à l’avance au cas où tu voudrais le demander à quelqu’un d’autre. Celui à qui tu dis jamais merci parce que tu sais que tes amies sont du genre à watcher pas loin derrière. Celui que tu trouves quand même cute mais que t’as jamais osé te l’avouer à toi-même de peur que quelqu’un t’entende penser trop fort. Celui qui commande toujours deux grilled cheese double-bacon avec un lait au chocolat le matin à la caf’ de l’école avant d’aller au cours. Le gars qui te laisse copier sur sa feuille en physique en faisant semblant de pas savoir parce que tu comprends rien toi des affaires scientifiques pis y a pas envie que tu coules ton cours faque il se dépêche de faire l’examen pis après il fait semblant de pas avoir fini et il place sa copie en évidence sur le bord de son bureau pendant que t’écris toute fière de ta shot. Celui qui parle jamais en classe pour pas passer pour un bolé pis faire son show off non il aime pas ça. Celui qui s’habille pas à la mode juste normal t’sais, paire de jeans et t-shirt noir, bleu ou vert en fait il le sait pas il est daltonien c’est pour ça faque il demande toujours à la vendeuse du Zellers. Le même gars qui a essayé de se laisser pousser une barbe quand il a su que tu tripais là-dessus sauf qu’il en a pas encore faque c’est du poil mou de joue qui a poussé à la place faque il l’a rasé. Celui que pis que pis que pis que. Celui que tes amies ont commencé à écœurer dernièrement dans le cours de français parce que l’une d’elles a remarqué qu’il passait ses cours à te regarder; que vous avez traité de tous les noms possible parce qu’il est plus gros et qu’il tripe sur une fille trop juste trop pour lui; que vous avez fait tabasser juste pour rire un peu; que t’as jamais défendu ben non parce que tu voulais pas qu’on pense que t’avais des sentiments pour lui ou des sentiments point. Le même qui a arrêté de venir au cours en disant au prof qu’il avait attrapé une mononucléose; que personne connait que personne a voulu connaitre parce qu’il était gros silencieux mystérieux; c’est aussi celui qui a écrit cette lettre que tu tiens dans tes mains, t’es la seule à qui il a écrit tu sais pas pourquoi mais c’est ça. Celui qui te fait brailler brailler brailler parce que sa mère vient de t’apprendre qu’il s’est tiré.

Par
Lire les 22 articles par

Une Réponse »

  1. Bravo! Très touchant comme texte. Et troublant de vérité. Tristement, il y a encore trop de jeunes qui ne réalisent pas la portée de leurs paroles et de leurs actes. Et tant qu’ils ne seront pas conscientisés au dommage psychologique que cause l’acharnement sur les marginalisés, des histoires comme « le gars que tu connaissais pas » vont continuer à se produire.

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1706 , 1