DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

Des contes pour tous

Par • 8 janvier 2007 à 23:04

Non non, je ne vous parlerai pas de la célèbre série de films de notre jeunesse mais de contes, racontés par des conteurs, devant le public. Il y a 2 ans, lors d’un spectacle de Jorane, j’ai eu le bonheur de découvrir en première partie la conteuse Renée Robitaille. Je suis tombée sous le charme de ses histoires grivoises racontées avec une finesse irrésistiblement tendre.

 

Sous de rires francs, ses 34 minutes de gloire ont été chaudement applaudies, j’en revoulais encore ! Je l’ai revue en spectacle quelques mois plus tard et j’ai été de nouveau subjuguée par son talent de raconteuse. En fouillant sur le net, j’ai découvert le site des Dimanches du conte présentés tous les dimanches soirs au Sergent Recruteur sur la rue St-Denis à Montréal. Une soirée de contes dans une minuscule microbrasserie, Mlle Robitaille en spectacle, voilà tout pour susciter mon intérêt.

 

La salle est petite; on nous dit être en restructuration. Il doit y avoir de la place pour moins de 100 personnes assises en demi cercle autour d’une chaise unique entourée de 3 micros. Décoration simple mais tout un pan de mur est en brique, ce qui donne un charme fou et une impression chaleureuse d’être dans un grand salon avec des amis intimes. Nous sommes arrivées une heure et demi avant le spectacle pour savourer l’une de leurs pizzas ainsi que pour déguster leurs bières maison. Le serveur, charmant et serviable, aurait bien pu être notre beau frère tellement l’ambiance était conviviale. La salle était pleine à craquer moins de 45 minutes avant le début du spectacle! Tout le monde faisait connaissance avec leurs voisins inconnus (mais pratiquement assis sur leur genoux) et les gens semblaient fébriles. Je l’étais aussi, un tantinet nerveuse d’être déçue car j’avais très fortement encouragé deux amies de m’accompagner en leur vantant les qualités de la jolie conteuse Renée Robitaille. Il n’y a pas de loge, pas d’arrière scène, pas de scène, pas de fla fla, les conteurs étais assis parmi les invités et attendaient leur tour. Le spectacle a commencé et l’on nous a annoncé que Renée ne pouvait pas venir ce soir là, pour ma plus grande tristesse. Nous sommes tout de même restées par curiosité et personne ne l’a regretté!

 

Les deux conteurs présents, Denis Gadoury et Jean-Marc Chatel ainsi que l’animateur de la soirée, Jean-Marc Massie, ont su raconter des histoires de leur jeunesse autant que celles de leurs « villââââges » en nous faisant rire, s’émouvoir et enfin réfléchir à la morale de chaque conte. Je ne peux pas décrire le bonheur que j’ai ressenti en voyant cette salle remplie de jeunes visages multi-ethniques écouter attentivement, dans un silence quasi-religieux, deux grands hommes raconter comment le bonome La Misère a déjoué la mort ou encore comment un village s’est débarassé de deux curés en une semaine. Je crois qu’en 2h30, ils nous ont raconté pas moins de six histoires rigolotes et pourtant moralisatrices.

 

L’entrée est « gratuite » mais une contribution volontaire de 10$ est suggérée et je peux vous dire que c’est peu, très peu demander pour la qualité et la beauté de ce qu’on nous offre. Bien sûr, il manque un peu de place et d’organisation mais c’est aussi ça qui fait le charme de la soirée car on se sent devant grand-papa qui raconte une histoire du bon vieux temps à tous ses petits enfants. Je crois qu’il s’agit d’un lien entre les générations et entre les cultures indéniable et qui gagne à être découvert.

 

Il semblerait que le spectacle « La nuit des curés » sera présenté de nouveau lors du festival Montréal en Lumières, j’y serai. De plus, tous les dimanche soirs, au Sergent, un nouveau spectacle est présenté. Donc, si un dimanche soir après avoir lu et répondu à tous les articles de votre DimancheMatin.com préféré et que vous avez encore envie d’un peu de divertissement, rendez-vous au Sergent Recruteur pour une soirée hebdomadaire de contes riches en émotions.

Par
Lire les 74 articles par

3 Réponses »

  1. Bien franchement, tu as trouvé les bons mots pour nous inciter à aller voir ça… Tu vas bien finir par me convaincre de t’accompagner là-bas 😉

  2. Wow j’irai avec grand plaisir! J’ai seulement entendu Fred Pellerin comme conteur, j’imagine qu’il doit en avoir plein d’autres de bons, merci de nous aider à les découvrir!

  3. Je suis bien contente de savoir que je n’aurai pas autant de difficulté à me trouver des amis la prochaine fois!

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1232 , 2