DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

Critique : Weezer – Hurley (2010)

Par • 15 septembre 2010 à 17:01

Huitième album pour Weezer; troisième en deux ans. Plutôt étonnant. Surtout venant de la part d’une formation qui a l’air de se chercher depuis quelques années. Et pour tirer un trait sur cette grande période de productivité, Rivers Cuomo et ses trois comparses passent sous l’étiquette Epitaph. Signe de changement ou d’enterrement du passé? Allez savoir! Je prédis néanmoins beaucoup plus d’éloges pour Hurley qu’il y en a eu pour Raditude l’an dernier.

Memories (premier extrait) ouvre l’album avec des teintes de vieux Weezer qu’on aurait maquillé en nouveau Weezer. Un mélange entre le côté excessivement mélodique de l’album vert et la touche pop multigenres  de Raditude. D’autres pistes comme Ruling me (rappelle l’ambiance de Make Believe) ou Where’s my sex – (humoristique à souhait) abondent aussi en ce sens.

On atteint le sommet avec Unspoken. Probablement la meilleure chanson, ou du moins la plus surprenante, des deux derniers albums. On amorce en acoustique – ce qui très rare chez Weezer – pour détonner en finale sur un air irrésistible. Prochain extrait? Espérons!

D’autre part, Weezer nous a habitués à des fins d’album plutôt mémorables, à des pistes de fermeture exquises. Pensons à Only in Dreams (album bleu), à Butterfly (Pinkerton) ou à The Angel and the One (album rouge). Sur Hurley, on nous sert Time Flies, une pièce qui sonne comme une mauvaise maquette. Cette chanson aurait dû être offerte en bonus sur la version deluxe du CD. De cette manière, l’album aurait pu se terminer avec Brave New World, une pièce brillante qui laisse sur de meilleures impressions.

Même si l’album n’a rien à voir avec la populaire émission LOST, les gars de Weezer ont poussé l’absurde jusqu’à mettre la photo de Jorge Garcia – interprète de Hurley dans la série – sur la pochette de l’album. On ne peut pas déprécier ce disque lorsqu’on a cette bouille souriante sous les yeux. C’est la meilleure joke de l’année. Vous m’avez encore eu Weezer!

*** ½

Par
Lire les 376 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 4853 , 1