DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique dans le sous-solTrente ans dans la vie de Dominique, c'est loin d'être reposant. Des histoires aussi touchantes que rocambolesques racontées avec humour et sincérité.

Ça colle!

Par • 5 mars 2008 à 8:00

Un fait cocasse quand j’étais jeune est que je collectionnais pratiquement tout ce qui existait même si je ne m’y intéressais plus ou moins.  C’était pour le plaisir de collectionner, de chasser les items manquants et ressentir la fierté une fois qu’une série était complétée.

 

Le meilleur exemple qui me vient en tête sont les fameux livres d’autocollants produits en grande majorité par la compagnie italienne Panini.  Dans les années ’80-’90, tout se collait!  Les joueurs de hockey, les personnages de dessins animés, les lutteurs de la WWF et j’en passe!  Pour environ un dollar, on pouvait se procurer un livre vierge thématique où on pouvait y apposer des autocollants.  Les collectionneurs pouvaient alors acheter des petits paquets de cinq autocollants pour la modique somme de 25 cennes.  J’avais tous les albums!  Hockey, He-Man, les schtroumpfs et combien d’autres que j’oublie vu mon âge vénérable.  En 1988, j’avais un album complet d’autocollants de la LNH sans même avoir regardé un match de hockey de ma vie!  Mais je m’en balançais pas mal; tout ce qui comptait, c’était d’avoir la collection complète!  À l’époque, je pouvais vous nommer chaque joueur de chaque équipe juste en collectionnant ces foutus collants!  Cela dit, vingt ans plus tard, maintenant que le mâle alpha en-moi est bel et bien développé et que je suis devenu un fan inconditionnel de hockey; je suis plutôt content de connaître tous ces joueurs d’autrefois et d’en parler comme si j’avais toujours été un connaisseur!  Je n’ai plus cet album de hockey 1988 aujourd’hui mais je crois me souvenir assez clairement de plusieurs de ces patineurs immortalisés sur autocollants, qui, à l’époque faisait la fierté de tout jeune garçon les possédant dans son album.

 

Voici, pour les amateurs de hockey parmi vous, ce que je me rappelle de cet album.  Et corrigez-moi si j’ai tort!  Je ne fais que ressasser des souvenirs très lointains!  Les Penguins de Pittsburgh ayant toujours été mon équipe favorite, je me souviens du gardien de but Frank Pietrangelo, des défenseurs Gord Dineen et Paul Coffey ainsi que des attaquants Kevin Stevens, Troy Loney et bien évidemment Mario Lemieux!

 

Pour les dessins animés, c’était la même chose.  Il y avait les premières pages de l’album dédiées à la présentation des personnages; les bons et les méchants et le reste était un recueil d’autocollants tirés de divers épisodes de la série.  On se les échangeait à l’école entre copains, on en achetait au dépanneur et on remplissait religieusement nos albums jusqu’à la prochaine vague tirée d’un autre dessin animé!

 

Quant aux lutteurs de la WWF, il n’y avait pas d’album mais dans chaque sac de croustilles de la marque « Hostess Munchies », il y avait un autocollant d’une vedette de la lutte à collectionner.  L’autocollant était dans un petit emballage plastique au fond de chaque sac.  À mon souvenir, il ne me manquait qu’un seul lutteur pour avoir la série complète!

 

Puis, plus les années passèrent, plus les cartes de collection remplacèrent les autocollants qui devenaient d’ailleurs de plus en plus coûteux à se procurer.  Peu importe!  Ce fût pour moi un passe-temps des plus amusants pendant ma jeunesse et je donnerais beaucoup encore aujourd’hui pour retrouver tous ces albums de collection que j’ai jadis longtemps chéri comme la prunelle de mes yeux.

Par
Lire les 242 articles par

Une Réponse »

  1. Tu me rappelles des souvenirs avec les autocollants Panini! Je collectionnais ceux des Simpson. Mais les paquets de 5 coûtaient aux alentours de 50 cents si je me souviens bien, dans mon cas. À cette même époque, j’ai aussi collectionné le magazine Dinosaure qui nous offrait une partie de squelette à chaque numéro pour compléter notre super maquette de tyranosaure! Que de beaux souvenir…

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1863 , 2