DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   
ÉditorialPuisqu'il y a des choses qui doivent être dites, aussi bien les dire avec une verve franche et directe. Des sujets chauds, traités vivement sans trop de fioritures.

Vroum Vroum

Par • 14 mars 2010 à 10:06

Dimanche matin!  Depuis cette semaine, lire votre webzine préféré n’est plus la seule raison pour se lever de bonne heure!  Nous venons d’avancer l’heure, le printemps est à nos portes et… la nouvelle saison de Formule 1 vient de commencer!

Plusieurs personnes qui ne s’intéressent pas à la course automobile vous diront que la F1 se résume à « des ‘tits chars qui tournent en rond et qui rapportent des millions ».  Quelques mauvaises langues diront aussi que la course n’est pas un sport en tant que tel puisque les pilotes sont assis pendant deux heures à tourner en rond.  Ce n’est pas faux.  Mais ce n’est pas seulement ça, loin de là.  Voici donc quelques faits concernant la Formule 1, question d’éclairer la lanterne de certains rétracteurs.

Les pilotes roulent en moyenne à une vitesse de pointe atteignant 247km/hre et ce, pendant la durée d’un grand prix qui dure environ 2 heures.

Les pilotes sont soumis à des régimes stricts et des programmes d’exercices axés sur la musculation, le cardio-vasculaire et l’endurance.  Le casque du pilote à lui seul pèse environ 12 livres.

Les pilotes sont soumis à des forces « G » lors de certains virages, ce qui se traduit par une multiplication du poids du corps.  La tête peut alors peser près de 4 fois son poids, soit près de 77 livres lors d’un virage.

Les décélérations se calculent en fractions de secondes passant de 250km/hre à 50km/hre en quelques instants à peine.

Les pilotes perdent en moyenne 4.4 livres par Grand Prix à cause de la déshydratation.

Les risques d’accident à de telles vitesses sont très élevées.  Les pilotes doivent donc mémoriser le parcours, le moment précis du freinage à chaque virage à la seconde près et prendre en compte tous les risques inhérents soit les bris mécaniques et les autres pilotes en piste.

Depuis les débuts de la Formule 1 en 1950, 43 pilotes ont perdu la vie.   Les mesures de sécurité se sont évidemment améliorées depuis ce temps.  D’ailleurs, le dernier accident fatal à survenir en Formule 1 remonte au décès d’Ayrton Senna en 1994.

Au moment d’écrire ces lignes, Fernando Alonso vient de remporter le premier Grand Prix de la saison à Bahrein devant Felipe Massa .  Ceux qui croient encore que les pilotes de Formule 1 ne sont pas de vrais sportifs, je les mets au défi de réaliser ne serait-ce qu’un tour au volant d’un de ces bolides.  Je parie que personne n’ayant pas l’entraînement nécessaire puisse résister plus d’un virage.

Par
Lire les 241 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1962 , 1