DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique dans le sous-solTrente ans dans la vie de Dominique, c'est loin d'être reposant. Des histoires aussi touchantes que rocambolesques racontées avec humour et sincérité.

Une chanson n’est pas qu’une mélodie

Par • 4 octobre 2012 à 0:55

Une chanson, ce n’est pas seulement une ritournelle accrocheuse. C’est aussi beaucoup des paroles, une histoire, de la poésie. C’est un auteur qui se livre à travers un texte. Certaines paroles de chansons sont tout simplement exquises ou très finement écrites. Subtile ou provocante, une chanson sait faire réagir, sourire, pleurer ou réfléchir. D’un autre côté, certains textes sont carrément horribles ou insipides. Voici un petit recueil de paroles de chansons que j’ai choisi minutieusement.

La première chanson que j’ai choisi est « Pour toi » de Laurence Jalbert. L’auteure-compositeur-interprète de Rivière-au-Renard a toujours su jouer avec les mots avec une finesse qui traduit autant la tendresse que l’amertume. Des paroles qui vont droit au but, sans ambiguïté et qui font sourire par leur honnêteté décapante et humoristique comme en fait foi cet extrait.

Pour toi
Je me serais fait couper les deux bras
Mais la douleur très peu pour moi
Je t’aurais donné la lune
Mais elle ne m’appartenait pas
Je t’aurais donné ma vie
Une seconde avant ma mort
Pour te donner le désir
De vivre plus fort

 La deuxième chanson que j’ai sélectionné est « Chasser le malheur » de l’excellent groupe Alfa Rococo. Avec un style inspiré des années ’80 et ’90, le duo composé de David Bussières et Justine Laberge marient savamment la musique kitsch pop moderne à des textes songés et percutants. Malgré les mélodies accrocheuses, les textes ne sont pas négligés comme on le constate dans cet extrait.

Tout roule à un train d’enfer
je ne peux plus suivre la cadence
trop intense
pour cesser de trop m’en faire, j’use de toutes les dépendances
jusqu’à l’absence
menée par une main de fer, comment éviter la démence
la décadence
j’en ai assez de me taire, je veux crier jusqu’à outrance
jusqu’à la transe

 Une incontournable jongleuse des mots est sans aucun doute, Lynda Lemay. Ses textes directs, colorés, humoristiques et touchants sont toujours écrits avec une plume distinguée, poétique et troublante de réalisme. Voici d’ailleurs une ode à son crayon que Lynda Lemay interprète dans la chanson « Drôle de mine ».

T´as du plomb dans la tête
Les soirs où tu m´la fais
Quand j´veux pas qu´tu t´arrêtes
Tu me boudes et te tais

Quand je suis à bout d´nerfs
Tu te roules sur la table
Jusqu´à tomber par terre
Et rester introuvable

Et pourtant y a des soirs
Où tu t´moules à mes doigts
Parfois j´ai peine à croire
Les mots que tu m´envoies

Tu fais semblant de rien
Mais t´as le sang qui bout
Tu me prends par la main
Puis tu danses comme un fou

Je te porte à ma bouche
Te mordille en douceur
Et c´est moi qui te couche
Aprèsde longues heures

 D’autres artistes comme Jean-Louis Murat sont plus abstraits dans leurs textes. Il faut parfois écouter et réécouter la chanson afin de comprendre le sens. Il est possible aussi qu’il n y ait rien à comprendre sauf un brin de poésie à apprécier. Voici un extrait de la sublime pièce « Fort Alamo » que je considère comme un crin du cœur déchirant.

 Comme tout est triste dans l’air
Où tout est un coté.
Ami voilà ma prière,
Voilà mes péchés.
Je suis dans l’espace,
Un temple de glace,
Je n’aime plus rien du tout.
Oh, je m’en fous, je m’en fous…
Je vis dans la crasse,
Je suis dégueulasse.
Et alors ?
Le chien de l’espace,
Dans la glace,
N’aboiera plus.

 Mylène Farmer aurait pu se retrouver une dizaine de fois dans cette compilation pour ces textes léchés, frappants, poétiques et provocants. Du suicide au viol, du meurtre au sexe libre, Mylène aborde tous les sujets sans tabous mais avec une subtilité et un deuxième degré dans ses textes qui en font des petits chefs d’œuvres. Voici un extrait de « Je t’aime mélancolie » où le titre dit tout.

 J’ai comme une envie
De voir ma vie au lit
Comme une idée fixe
Chaque fois que l’on me dit
La plaie c’est ça :
C’est qu’elle pousse trop vite
La mauvaise herbe nuit
C’est là qu’il me vient une idée :
Pouvoir m’apitoyer.

 Mais la musique francophone ne nous a pas seulement livré des succès et des textes ressentis. Il y a eu également des chansons douteuses. Premièrement, que Dieu bénisse son âme mais Boule Noire a légué plusieurs chansons où les textes étaient discutables. Il était évident que le sympathique chanteur soul concentrait ses efforts sur les mélodies beaucoup plus que sur les paroles comme on peut le constater dans cet extrait de « J’étais seul »

Tu étais là
Tu dansais autour de moi
Comme une doudou enflammée
Reggae, reggae, zook encore une fois
Là tu t’es envolée.

Boule Noire n’est pas le seul à avoir commis des textes de qualité douteuse. Le rappeur Yvon Krevé a commis la pièce « Chaque fois » en 2003.

À chaque fois qu’on débarque dans place
On est prêt, les fuck, on les pète
À chaque fois qu’on débarque dans place
On est High, on est tout le temps fly
À chaque fois qu’on débarque dans place
On chill comme ça, on est real comme ça
À chaque fois qu’on débarque dans place
J’ai besoin de ma broue, ton dépanneur yé où ?

Finalement, la chanteuse Mino qui a lancé la chanson « Assez super » où elle répète allégrement à quel point il est agréable de s’envoyer en l’air, prétend qu’il s’agit d’un ode aux astronautes qui s’élancent dans le ciel. À vous de juger…

Casse-toi Casanova
Laisse-moi le panorama
Il joue les métronomes
Ton amour à la gomme
Ça me fait rigoler
Moi j’ai des ailes aux pieds

Assez super
S’envoyer en l’air
C’est assez super
Assez super

 Chanter une chanson est un art, composer un air accrocheur est un art également. Écrire des paroles cohérentes et poignantes devrait aussi être une évidence. Dans certains cas, les textes nous touchent, nous charment, nous provoquent et nous font vibrer. Tristement, trop souvent, on nous sert des textes insipides, sans profondeur ni saveur et même carrément insultants. S’il vous plaît, si vous désirez présenter une chanson au grand public, respectez-le et cela ne consiste pas seulement d’une voix et d’une mélodie. Un texte bien écrit est tout aussi agréable à savourer qu’une mélodie rythmée et accrocheuse.

Par
Lire les 242 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1792 , 1