DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Une autre critique du Bye Bye RBO

Par • 1 janvier 2007 à 13:04

Bon… question de suivre le bal des critiques en ce début d’année, je vais y aller avec mes impressions sur le fameux Bye Bye de RBO. D’entrée de jeu, disons simplement que j’ai beaucoup aimé l’émission. Je n’ai pas adoré et je n’en parlerai pas pendant des semaines, mais je ne me souviens pas avoir vu une meilleure revue de fin d’année du haut de mes 24 ans, n’en déplaise à Dodo et sa clique.

Les points forts :

J’ai bien ri pendant la parodie de Tout le monde en parle. C’était très bien de voir Guy A. et Dany affronter le ridicule à poings fermés. Le segment sur Stéphane Dion était génial. Le personnage était caricaturé avec soin, de façon juste assez piquante pour que le séparatiste moyen se flatte la bedaine en esquissant un large sourire. La fameuse publicité choquante de la CSST était très bien parodiée. J’ai notamment apprécié l’apparition du réalisateur Simon-Olivier Fecteau dans ce sketch. Court et efficace. D’autre part, les minis-vidéoclips étaient succulents… surtout ceux des Cowboys Fringants et de Gregory Charles.

Les points faibles :

Les publicités de Bell avec les castors, je les trouve plate dans la vraie vie. En parodie, avec des rats, c’est pas mieux. La publicité de Uniprix, c’était moche. On ne rit pas de la belle Anick Lemay devant moi. Je me serais aussi passé du medley de Ringo Rinfret. Je n’ai jamais aimé ce personnage de RBO qui a cessé d’être drôle dès qu’on avait terminé de rire de son allure et de ses manières ultra kitsch.

(…)

Somme toute, j’ai passé un très bon moment à terminer l’année devant mon écran cathodique avec les gars de RBO. Ils étaient bons dans le temps et ils ont réussi à actualiser leur style. Il y avait quelques failles, mais il aurait été difficile de faire mieux et de contenter tout le monde. Je lève mon verre, mon chapeau, mon pouce et ma fière chandelle…

Par
Lire les 382 articles par

10 Réponses »

  1. Dis moi ce que tu aime je te dirai qui tu es.
    Un torchon trouve toujours sa quénille.
    Ce fut un grand moment de télévision pleins de subtilité scatologique. Le rafinement éléphantesque de RBO me sidère. J’en ai l’alarme à l’oeil
    Bonne année

  2. Si l’humour n’a pas le droit d’être scatologique, alors par quel miracle aurait-il le droit d’être raffiné? La balance se stabilise toujours entre les deux. Il faut de la merde pour apprécier les fleurs.
    RBO ont fait un très beau travail, à la hauteur de leur carrière humoristique.
    Ce n’était pas parfait, mais c’était bien mieux que la moulée qu’on nous sert toute l’année!

  3. Tous les gôuts sont dans la nature disait mon père grand un sage homme. Moi je suis allergique à RBO et j’aime bien Dufort par contre. Je ne suis malheureusement pas un amateur de moulée je m’en excuse. L’humour est un art remplit de subtilité ne le maitrise pas qui veux.
    Ciao Ô!Ô

  4. De mon côté, j’aime RBO… et Dufort aussi. Deux styles totalement différents qui savent plaire à leur manière. Toutefois, je suis content de voir qu’il y a toujours de l’opposition à l’égard de RBO. Si tout le monde les adulait, ils n’auraient jamais pu forger leur réussite à travers la critique. On ne le dira jamais assez : Ça prend de tout pour faire un monde!

  5. Alors sur ces paroles remplies de sagesse je lève mon verre et te la souhaite bonne et heureuse cette année qui nous arrive sans Saddam et James Brown.
    Bonne année!
    PS: I feel good Yeah

  6. Commençons par régler une chose. Je ne me suis pas installée devant mon téléviseur, en me disant que je critiquerais l’émission des RBO. Au contraire, même si je les ai souvent trouvés vulgaires, ils avaient toujours mon vote.

    Leur humour est cinglant… mais soyons francs, ils disent en termes crus ce que nous pensons. Pas vrai?

    Bon, revenons au bye bye de cette année. Honnêtement, j’ai trouvé l’émission longue et n’eut été de la nostalgie ressentie face à un groupe que j’aimais, je les aurais lâchés au bout de 30 minutes. Guy A. Lepage est, je pense, un homme fatigué et sauf erreur, c’est lui le « cerveau » du groupe. Malheureusement, je dois dire que ça paraissait qu’il était fatigué. Et avant d’effacer mon message, je m’empresse de l’envoyer.

  7. Personellement j’ai adoré le Bye Bye de RBO même si je n’étais pas concu quand RBO était à son sommet de popularité. J’ai déjà regardé quelques cassettes de RBO ce qui m’a permi de comprendre les références aux personnages de RBO dans le Bye Bye. À mon avis, le fait de connaitre les personnages rend plus drôle les gags. D’un autre côté, moi aussi j’ai adoré la revue de l’année d’Infoman malgré que ce n’était qu’une sorte de meilleurs moments de l’année et que j’avais suivi Infoman toute l’année. Encore d’un autre côté, peut-être que le fait que je ne m’attendais aucunement à un Bye Bye comme ça m’a fait «tripper» sur celui qu’on nous a présenté?

    À méditer…

  8. Pour ma part, je leur donnerais le contrat pour les cinq prochains Bye Bye. Ce n’était pas parfait, certes (il y avait même des moments plutôt mauvais), mais il y avait longtemps que je n’avais pas ri autant devant mon téléviseur. Vivement leur humour décapant et politicaly incorrect. Ça fait changement de l’humour de matante que l’on nous passe aux heures de grande écoute.
    Par ailleurs, une mention toute spéciale à l’équipe de maquillage, des décors, etc. Les déguisements étaient, pour la plupart, très réalistes et cela ajoutait à la touche humoristique. Sans rien enlever à Dufort, RBO mérite mes félicitations pour leur travail bien fait.

  9. Superbe Bye Bye! RBO nous a livré un excellent Bye Bye en 2006 et répété l’exploit cette année avec le Bye Bye 2007. Disons que je ne peux qu’espérer le retour de RBO pour l’édition 2008.

    Ma note: 9 sur 10! La seule raison pour laquelle je ne donne pas une note parfaite est que j’aurais aimé voir plus de personnage de RBO à travers leurs sketchs. Nous n’avons pas eu la chance de voir monsieur Caron, Stromgol l’extra-terrestre, la famille Slomeau, bonjour la police et la famille d’autrefois. Il y avait peut-être quelques sketchs un peu moins « punchés » que les autres mais en somme, ce fut le meilleur Bye Bye que je n’ai jamais vu à égalité avec l’an passé.

    Voici mon top 5 des meilleurs sketchs du Bye Bye 2007:

    1- 10% de quotient

    Excellente parodie de 110%. Bien que le sketch traitait de politique, pour l’apprécier à sa juste valeur, nous nous devions de connaître du moins cette émission de TQS et les chroniqueurs Jean Perron et Michel Bergeron. Leurs imitations étaient à crouler de rire! La ressemblance de Guy A Lepage avec Jean Perron était frappante. Le plus grand rire de ma soirée fut lorsque Jean Perron sortit son argument de Brian Skrudland en demandant l’appuit de Michel Bergeron pour valider son point qui n’avait absoluement aucune pertinence. Ce sketch vaut la peine d’être réécouté par tous ceux et celles qui ne l’ont pas compris ou apprécié à sa juste valeur.

    2- Libéral Story

    Hilarant! De voir les différents membres du parti Libéral dans le confessionnal du loft était une excellente idée pour démontrer leur compétition interne. Évidemment, Justin Trudeau retenait l’attention dans ce sketch mais il ne faut pas oublier Yves Pelletier qui était très drôle dans son interprétation de Stéphane Dion qui rêve de dominer le monde. J’ai bien apprécié également le petit clin d’oeil à la personnalité de Sébastien, le lofteur aux milles et une stratégies dans l’édition de loft story 4.

    3- Le bulletin de nouvelle TVYA

    André Ducharme était tellement comique dans son imitation de Claude Poirier! RBO a bien su rire un peu de lui avec son français un peu laborieux et les informations divulguées inexactes. Chapeau à Yves Pelletier pour son imitation de Sophie Thibault, la lectrice de nouvelle. C’était très réussit!

    4- Pauline Marois donne ses voeux pour l’année 2008

    Guy A. Lepage m’a encore une fois bien fait rire en parodiant les récentes difficultés de Pauline Marois à s’exprimer en anglais. Les traductions de Pauline Marois en anglais étaient tordantes! Le « punch » final avec le décor de cuisine monté dans sa résidence de luxe était génial.

    5- Mario Dumont et son parti

    Quel bon sketch rempli d’un humour simple et mordant pour démontrer le manque d’expérience de ses membres en politique. C’était tellement drôle de voir Mario confier les rôles des finances à Bruno Landry seulement parce qu’il avait travaillé chez Couche-Tard et de confier le ministère de la santé à André Ducharme parce qu’il n’avait pas attrapé la grippe depuis trois ans. Autre très bonne réplique est lorsque Mario demande à ses membres de le laisser parler pendant les deux premières années.

    Les excellentes imitations de Mario Pelchat par Bruno Landry et Julie Snyder par Véronique Cloutier sont à ne pas laisser sans appréciation. J’ai bien aimé les différents vidéo clips qu’ils ont réalisés, la désormais fameuse pub de Faster Card concernant la lieutenant-gouverneur Lise Thibault qui ne marche plus mais qui roule en %?/&#! et le sketch de Bonmerdier avec Mahée Paiment. Je dois rajouter que Hérouxtyville et la conne-mission Bouchard-Taylor sont également dignes de mention.

    Bravo à André Ducharme, Bruno Landry, Guy A Lepage et Yves P Pelletier pour leur excellentes imitations, leux excellents textes parfois crus, d’autrefois subtil mais toujours aussi désopilants! Pour tout ceux qui ont aimé et apprécié leur travail, je vous dis: croisons-nous les doigts pour que RBO reviennent en force avec un autre Bye Bye en 2008!

  10. Je ne suis pas fan de RBO et mes parents encore moins (mon père a une aversion particulière pour Guy A.), mais nous nous sommes assis tout de même devant la télé sans trop d’attentes. La revue de l’année de Dufort m’ayant fait rire énormément, j’en espérais tout autant du Bye Bye. Nous avons trouvé qu’ils ont fait un bon travail pour « plugger » le plus de trucs possible sur l’année 2007 mais ce qui nous a le plus impressionné a été les maquillages. Ça nous a jeté à terre de voir sketch sur sketch de 30 secondes avec 3-4 personnages tous différents et les déguisements très réussits et convaincants! Même mon père l’a répété à plusieurs reprises. D’une année à l’autre, il semble que nous avons toujours la nostalgie de l’année précédente et bien que nous fûmmes heureux de voir Dominique Michel et Patrice L’écuyer pendant les pauses, je me demande vraiment si on revoyait un vieil épisode du Bye Bye, si on le trouverait aussi drôle. Ils ont fait une bonne job et on a eu beaucoup de plaisir à tenter de reconnaître leurs invités. Véronique Cloutier et Julie Perreault ont été fantastiques. Moi je l’ai trouvé à mon goût et j’aime mieux en avoir un, que de pas en avoir! Et l’humour cinglant c’est mieux que l’hypocrisie ou la petite pilule dorée.

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 22305 , 1