DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Trésor National 2 : Le livre des secrets (2007)

Par • 6 janvier 2008 à 23:14

Benjamin Gates est de retour dans une nouvelle chasse au trésor. Piqué au vif par un homme qui tente de salir la réputation de ses ancêtres en prétexant qu’un Gates aurait planifié l’assassinat du président Lincoln, il n’en faut pas plus pour qu’il veuille défendre l’honneur de sa famille. Il se met donc sur les traces des mytiques Citées d’or après avoir découvert un code secret dans la page du journal qui laisse croire que son ailleul est impliqué dans le crime. Comme on n’est jamais seul dans une chasse au trésor, Gates sera talonné et menacé mais sa ruse et son intelligence finiront par lui permettre d’atteindre son but.

 

Un film qui ne sort pas des sentiers battus, encore moins de la trace du premier mais il est tout de même très efficace. On aime les chasses aux trésors et encore plus quand elles se basent sur des monuments ou histoires que l’on connait déjà. Ce film n’est pas sans rappeler Le code Da Vinci ou La Momie sauf que l’intrigue se déroule en grande partie aux États-Unis. Voilà pour le « National » dans le titre.

 

Ne vous méprennez pas, j’ai aimé le film du début à la fin sauf peut-être lorsque Gate a fait la déduction du 2e indice menant au trésor. Absoluement tiré par les cheveux, je n’y ai pas cru même si on sait que le gars est très cultivé. Il ne faut pas exagérer ! Et finalement, les citées d’or aux États-Unis? Il y en a qui ont de l’imagination ou bien j’ai manqué un bout de l’histoire d’Esteban, Zia, Tao et les Mystérieuses Citées d’Or.

 

C’est à voir, mais vous pouvez attendre le DVD. À noter que la trame sonore est intéressante.

Par
Lire les 74 articles par

Une Réponse »

  1. Un blockbuster dans les normes, plutôt léger à regarder. Cependant, j’ai encore de la misère avec ces damnés geeks en informatique qui, comme dans le dernier Die Hard, font ce qu’ils veulent à la vitesse de l’éclair, sans même être branché sur Internet. Ça accélère le rythme, certes, mais côté réalisme, on repassera…

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 5936 , 1