DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

Trapped (2002)

Par • 27 mars 2007 à 14:43

Dur métier que celui de kidnappeur, non ? Kevin Bacon l’apprend à ses dépens dans le film Trapped dans lequel il incarne Joe Hickey, le « génie » du crime à la tête d’une bande de malfaiteurs composée de sa femme Cheryl (Courtney Love) et de son cousin Marvin (Pruitt Taylor Vince). Ces trois joyeux lurons pensent avoir découvert la recette du kidnapping parfait. En effet, ils ont réussi à soutirer une rançon à quatre familles sans se faire pincer, voire sans que la riche famille ne daigne porter plainte. Par contre, la cinquième, les Jennings, leur donnera un peu plus de fils à retordre.

 

Trapped n’a pas été sacré le film de l’année 2002 et ce n’est pas pour rien. Je dois avouer que le plan de kidnapping, à la base, est assez brillant. Or, les multiples complications rendent l’opération plus délicate. Toutefois, le trio de malfrats n’est pas très crédible. On se demande vraiment comment ils ont pu réussir leur coup à quatre reprises auparavant. Joe (Bacon) est nonchalant, Marvin (Taylor Vince) semble autiste sur les bords et Cheryl (Love) n’hésite pas à s’endormir tout en laissant son otage en liberté. Du côté des « bons », la crédibilité n’est pas à son mieux non plus. Karen Jennings (Charlize Theron) effectue plusieurs actions pouvant mettre en danger sa propre fille Abigail (Dakota Fanning) et William (Stuart Townsend) est tellement connu dans le domaine de la médecine qu’il donne des colloques… alors qu’il n’a à peine trente ans.

 

Cela dit, les acteurs rendent leur personnage au meilleur de leurs capacités. Bacon se tire bien d’affaire, Theron aussi. Dakota Fanning fait ce qu’elle sait faire de mieux : une exécution convaincante et un jeu impeccable pour un rôle de petite fille. Courtney Love, elle, semble avoir hérité d’un rôle conçu pour elle. Son interprétation d’une femme junkie, séductrice qui se dénude pour aucune raison et qui se fait battre par son mari est étrangement convaincante. Pour le reste, l’intrigue-cadre de ce film est prometteuse, mais la fin laisse le spectateur sur son appétit de cinéphile vorace.

 

**

Par
Lire les 99 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1246 , 1