DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Tout est parfait : Ou peut-être pas si parfait… (2008)

Par • 6 décembre 2009 à 16:40

tout est parfait2Aborder le thème du suicide est toujours très délicat.  C’est un sujet sensible, lourd et difficile à traiter.  Dans son premier long métrage, le  réalisateur Yves Christian Fournier amène sur le grand écran l’histoire de Guillaume Vigneault en exploitant la vision de ceux qui restent après une telle tragédie.

Maxime Dumontier joue Josh, le seul survivant d’un groupe de 5 amis qui se sont suicidés.  Son jeu est juste et son silence  parle souvent plus fort que ses répliques.  Il est la « force tranquille » du film.  C’est d’ailleurs ce que le réalisateur tente de nous montrer comme angle de traitement.  Peu de dialogues, peu de pleurs, peu de crises.  Mais de longs et lourds silences.  Parfois trop longs.  Il est certain que chaque personne s’émeut différemment mais pour ma part, j’aurais préféré de plus longs dialogues, des scènes plus déchirantes.  À part quelques serrements dans la gorge vers la fin du film, rares ont été les moments où j’ai eu envie de pleurer.  Heureusement que Maxime Dumontier traîne le film sur ses épaules.  Tout comme pour « Le Ring », le même genre de film peu bavard où les silences se veulent plus évocateurs.

Il y a quand même certains moments mémorables comme les scènes entre Dumontier et Normand D’Amour qui incarne le père d’un des suicidés.  Pour le reste, le film rate la cible en n’exploitant pas assez à mon avis, les raisons pour lesquelles les jeunes se sont enlevés la vie, ni les répercussions à long terme sur l’entourage de ceux-ci.  Tout au long du film, on focusse sur un personnage qui vient ses émotions intérieurement.  Dommage puisque le sujet est pourtant riche et complexe.

« Tout est parfait » n’est pas un mauvais film en soi mais on ne s’en souviendra pas non plus dans dix ans.  Un pouce timide en l’air…

**

Par
Lire les 242 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1586 , 1