DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Pour ceux qui voulaient encore plus de Julia Louis-Dreyfus

Par • 25 septembre 2011 à 23:43

Tous les grands fans de Seinfeld ont vécu un lourd deuil quand la célèbre sitcom a tiré sa révérence en 1998.  On aurait tous souhaité que Jerry, George, Elaine et Kramer continuent de nous faire rire.  Mais comme toute bonne chose a une fin. Seinfeld s’est terminé après 9 saisons de délire.  Comme nous étions tous orphelins, nous devions nous rabattre sur une autre série qui allait nous faire rire autant que la plus populaire sitcom de tous les temps.

Heureusement, Kari Lizer (Will & Grace) a récupéré un des éléments les plus comiques de Seinfeld en Julia Louis-Dreyfus et a choisi d’offrir à celle-ci, sa propre sitcom.  C’est ainsi qu’est né « The new adventures of old Christine ».  Le personnage principal que Dreyfus incarne est une nouvelle divorcée, mère d’un enfant et vivant avec son jeune frère, Matthew.  Dès les premières minutes de la série, on reconnaît immédiatement le style de jeu qui a fait d’Elaine Benes, un personnage mythique de la sitcom américaine.  D’ailleurs, on doit attendre quelques épisodes avant de dissocier Elaine de Christine.  Mais quoi qu’il en soit, les dialogues que Lizer donne à Dreyfus frappent dans le mille.  Même si on voit encore Elaine, on rit, on s’amuse.  Les blagues et le scénario sont mordants et hilarants.

Mais « Old Christine » ne repose pas seulement sur les épaules de Julia Louis-Dreyfus.  La série compte également sur de fantastiques acteurs de soutien  comme Hamish Linklater qui interprète brillamment Matthew, le frère de Christine.  Un personnage génial qui lance des répliques assassines au travers d’une personnalité tourmentée.  Il y a également Wanda Sykes qui joue Barb, la meilleure amie de Christine, par qui le sarcasme et l’humour cru atteignent la cible.  Trevor Gagnon interprète le fils de Christine; un jeune garçon pas assez masculin au goût de son père, Richard (Clark Gregg) et Emily Rutherford campe la nouvelle blonde, un peu nunuche, de ce dernier.

Les dialogues, les répliques cinglantes et la chimie entre les comédiens sont géniales.  Par contre, à quelques reprises, les auteurs semblent avoir oublié ce qui a été écrit auparavant, ce qui tristement, enlève beaucoup de crédibilité au scénario.  Le spectateur se souvient de ce qu’on lui a raconté et conséquemment, ignorer des épisodes passés, a pour effet de tuer momentanément toute l’appréciation que nous pouvions avoir pour cette série.

Quoi qu’il en soit, si on oublie ces quelques faux pas, on a tout de même droit à une excellente sitcom qui nous fait rire du début à la fin, avec des comédiens fantastiques et des textes qui nous font apprécier d’autant plus le talent de ces acteurs. Malheureusement, l’histoire d’amour entre Kari Lizer et le réseau qui diffusait les aventures de vieille Christine s’est terminé abruptement nous laissant sur notre appétit avec aucune véritable conclusion à la série.

Par
Lire les 242 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1282 , 1