DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

The Kooks – Une nouveauté rafraîchissante

Par • 15 juin 2008 à 23:18

Les british ont la cote ces temps-ci. De plus en plus de jeunes groupes dynamiques et talentueux émanent de l’underground anglais. The Kooks ne fait pas exception à la règle et fait partie de cette nouvelle vague, arborant un style indie typique. Facile d’écoute, original et diablement rafraîchissant, la formation originaire de Brighton en Angleterre rendait disponible, le 14 avril dernier, son deuxième album studio, Konk. Voici notre opinion sur cette petite trouvaille musicale qui s’est déjà vendue à plus d’un million d’exemplaires au Royaume-Uni.

 

Alors voilà, Konk est le second album des Kooks. Le premier, Inside In/Inside Out, leur avait permis de percer sur la scène anglaise, en plus de devenir l’un des groupes les plus populaires à ce moment-là. Il était donc inévitable que la deuxième création du groupe allait certes devenir un véritable hit. Sachez que jusqu’ici, Konk est toujours au sommet des palmarès du Royaume-Uni. Et dire qu’ici, au Québec, on ne les connait pas encore assez bien pour les apprécier à leur juste valeur.

 

On compare beaucoup The Kooks avec The Fratellis pour définir le style musical du groupe. Le quatuor mélange habillement un indie coloré avec quelques rifs sympathiques et un côté rock/pop bien soutenu. Malgré que les critiques ont rapidement étiqueté The Kooks comme étant un feu de paille, il n’en demeure pas moins que la formation a été en mesure de distinguer leur nouvel album avec quelques pièces plus impressionnantes que ce que le indie conventionnel nous a habitué à entendre. Les pièces Gap et Sway, en particulier, sont de véritables petits bijoux pour les oreilles, mais toujours en conservant cette belle simplicité. D’un autre côté, One Last Time et All Over Town viennent ralentir de belle façon le rythme du disque avec de jolies petites balades où les paroles et la voix de Luke Pritchard sont mises à l’avant-plan. Puis ça recommence, comme ça, avec des pièces comme Do You Wanna et Stormy Weather qui nous rappellent vaguement des formations plus connues comme The White Stripes, The Hives et parfois même Yeah Yeah Yeahs.

 

Globalement, l’écoute de l’album est très légère; agréable. Le genre de disque qui jouerait dans votre voiture un samedi après-midi ensoleillé. Que c’est joli. En fait, en achetant Konk, on s’assure d’avoir quelque chose de relativement nouveau à se mettre sous la dent, sans se casser la tête à chercher quelque chose de bon. The Kooks vous offrira certainement plusieurs longues heures d’écoute.

 

***

Par
Lire les 37 articles par

Une Réponse »

  1. si vous avez apprécié et que vous voulez plus d’info sur THE KOOKS

    venez sur le forum officiel francophone :

    http://thekooks.zikforum.com/index.htm

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2831 , 1