DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Super Poulet – 9 questions à la comédienne et auteure Stéphanie Labbé

Par • 27 avril 2010 à 15:06

Dès ce soir, du mardi au samedi et jusqu’au 15 mai 2010, la jeune compagnie théâtrale La Parade sans orignaux investit l’Espace 4001 (anciennement l’Espace Georgie, situé au… 4001, rue Berri, à Montréal) de sa toute première création originale. En effet, après avoir présenté dans Charlevoix sa relecture de Pour faire une histoire courte de Frédéric Blanchette, à l’été 2009, elle réitère son envie de traquer l’absurde qui jaillit de notre quotidien en donnant la parole à l’une de ses comédiennes, qui connait, avec Super Poulet, son baptême professionnel d’écriture dramaturgique. Avec ses camarades cofondateurs de La Parade…, Anne Trudel sur les planches et Jean-Simon Traversy à la mise en scène, sans oublier le comédien Robin-Joël Cool, l’auteure Stéphanie Labbé promet un univers singulier dans lequel deux adolescentes complexées, Vic et Claire, commandent du poulet dans l’espoir – illusoire ou dérisoire? – de s’en trouver amaigries. Entrevue à bâtons rompus avec une artiste fébrile, à l’aube de sa première.

1-    Votre compagnie de théâtre s’appelle La Parade sans orignaux. D’où est venu ce nom? Est-ce une fantaisie, ou a-t-il un lien avec votre mandat ou une quelconque esthétique théâtrale?

Toutes ces réponses. On a voulu créer un théâtre festif qui s’adresse au plus de gens possible… Comme dans une parade. On trouvait que « sans orignaux », c’était drôle et absurde et en fait, on ne pouvait pas s’enregistrer seulement sous le nom Parade, parce que c’était déjà pris!

2-    Vous souvenez-vous du premier flash d’écriture de Super Poulet? Allez, racontez-le! 

Les blagues de poulets m’ont toujours fait rire… J’aime le mélange de genre, prendre un thème grave et révéler son absurdité avec un ton humoristique. Anne voulait jouer avec moi; on a toutes les deux un casting  très jeune, pur et fragile… J’ai voulu jouer avec tout ça. Vic et Claire sont nées.

3-    Le thème de la minceur, de l’obsession de l’image, n’est pas nouveau, mais demeure pertinent et actuel. De quel angle l’avez-vous abordé?

Sous un angle humoristique et dramatique en même temps. On veut être beau et mince de plus en plus jeune… On fait suivre des régimes aux enfants de 4 ans, c’est horrible et risible en même temps. Quand on est une fille, il faut être belle, on l’apprend dès la maternelle… et c’est une vérité!

4-    Comment décririez-vous la langue de votre Super Poulet?

Pauvre, héhé. Un langage d’ado un peu réinventé, théâtralisé. Enfin, j’espère!

5-    Comment avez-vous vécu la passation de votre texte entre les mains du metteur en scène, le comédien Jean-Simon Traversy?

Hum, bonne question. Ce fut inspirant, agréable et difficile en même temps. Cela dépendait des jours et de mes hormones! J’aurais voulu travailler encore deux ans sur le texte… Mais il  faut bien jouer, puisque l’on est comédiens!

6-    Demande périlleuse, mais éclairante : donnez-moi un qualificatif pour décrire chacun des interprètes de ce spectacle, y compris vous-même.

Anne est une comédienne positive et lumineuse; Robin est un phénomène; et moi, hé bien, je dirais que je suis instinctive!

7-    Quelle est l’émotion qui prédomine en vous à la veille de la première de votre création originale?

Je capote, j’ai peur et je comprends quand on dit que la création est un acte de courage… il faut être un peu fou pour faire ce métier !

8-    Si vous aviez à résumer Super Poulet en un seul mot, quel serait-il?

Expérimentation ! : )

9-    En terminant, et pour nous ouvrir l’appétit, en matière de poulet, êtes-vous du type cuisse, poitrine, ailes ou croquettes?

Hihihi, je dirais… Sauce!!

SUPER POULET. Une production de La Parade sans orignaux, un texte de Stéphanie Labbé, dans une mise en scène de Jean-Simon Traversy, présentée à l’Espace 4001, du 27 avril au 15 mai, mardi au samedi à 20h, à l’exception du vendredi 30 avril, à 19h30. Costumes : Dominique Gervais. Avec : Robin-Joël Cool, Stéphanie Labbé et Anne Trudel. Réservations : (514) 529-5806.

Crédit photo: PL2 Studio.

Par
Lire les 35 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 4159 , 1