DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Spider-man 3 : Une comédie ? (2007)

Par • 7 mai 2007 à 23:30

Je ne m’attendais pas à grand-chose vu les critiques décevantes, mais il fallait que j’aille le voir ,ne serait-ce que pour boucler la boucle comme on dit. Peter Parker, toujours aussi amoureux de la belle Mary-Jane, sombre dans une soif de vengeance. Amplifiée par une « glue » noire extraterrestre, le mauvais côté de la force envahi spider-man lorsqu’il découvre que le mauvais meurtrier de son oncle a été arrêté et que le vrai, transformé en homme de sable pour l’occasion, court toujours. Sur son chemin il rencontrera son vieil ami (ennemi) Harry qui lui en veut toujours pour la mort de son père ainsi qu’un concurrent photographe qui se transformera en bibitte méchante grâce à la même « glue » extraterrestre dont Peter se sera débarassée. Tout cela vous semble complexe? Disons plutôt que le réalisateur a décidé de faire trois films dans un seul pour soi-disant nous en mettre plein la vue.

 

La première heure du film se déroule bien. Des effets spéciaux intéressants sans pour autant tomber dans le cliché qui n’en finit plus. Une histoire à l’eau de rose, ni trop ennuyante ni trop rocambolesque. Tout se gâte au moment où Spider-Man devient trop cool et imbu de lui-même à cause de la glue extraterrestre. Il marche comme un idiot dans la ville pendant 5 minutes interminables. C’est absolument pathétique! Ensuite, vient le moment sur le pont où Mary-Jane, sous l’emprise d’Harry, annonce à Peter qu’elle le quitte, car elle a trouvé un autre homme. On voit en gros plan la lèvre inférieure de Parker qui tremblotte et les minuscules larmes de crocodile qui pendent à ses yeux bleus trop beaux pour lui et ça en est fait, toute la salle a éclaté de rire. On a par la suite rien entendu des platitudes qu’il a dites sans conviction pour convaincre MJ de ne pas le laisser.

 

Tout le reste du film a été ponctué de gloussements incessants de la part des spectateurs. On ne prenait plus rien au sérieux et même lorsque Spider-man, redevenu lui-même, passe en un balancement psychédélique devant un immense drapeau américain qui remplit la surface de l’écran, toute la salle a poussé un soupir de découragement. La fin n’en finissait plus de finir, on a même dû endurer du « déjà vu » dans le même cimetière où se terminait le deuxième film.

 

Non l’émotion ne passait pas, c’était juste une grosse blague. Notons tout de même que lors de l’entrée en scène de l’homme de sable, les effets spéciaux étaient particulièrement saisissants. Il manquait de profondeur et pourtant les méchants auraient pu avoir un film à eux seuls. On aurait pu développer leur caractère, expliquer leur haine, apprécier leurs forces et faiblesses au lieu de les lancer dans la mêlée à qui mieux mieux. Il semblerait qu’on ait signé pour trois autres films, peut-être aurons-nous cette chance la prochaine fois.

 

Finalement, si je peux vous faire une suggestion, allez vous louer avec nostalgie le premier et le deuxième Spider-man au club vidéo et attendez que le troisième sorte à la télévision. Profitez-en donc en même temps pour vous procurer le dernier Safarir afin de vous bidonner sur les histoires de Peteur et Mary-Juana, qui sont encore plus drôles que les 2h36 du film!

Par
Lire les 74 articles par

4 Réponses »

  1. Je vais suivre ton conseil : je vais garder mon 9,95$ en n’allant pas voir cette comédie (larmoyante ?) à 250 millions de dollars.

  2. Mon seul problème avec ce film c’est qu’ils ont trop essayé d’en mettre dedans… Trop de contenu décousu!

    Autrement. excellent. Bon article néanmoins.

  3. En effet, trop mais le sentiment était de trop aussi… ce n’était pas crédible à mon avis! Merci du commentaire 😛

  4. Moi j’ai adoré ce film, il ne faut pas oublier que Spider-man est un personnage de fiction, il est fait pour être bien plus grand que nature. C’est certain que le gens qui cherchent a s’élever à un niveau intellectuel supérieur vont être déçu par le scénario, ça demeure à la base un film d’action. Puis, connaissant un peu le travail de Sam Raimi, le réalisateur, on peut comprendre à quel point il faut prendre ses films avec beaucoup d’humour.

    Dans un autre ordre d’idée, continuez votre bonne job sur ce site, on a vraiment besoin de jeunes qui s’impliquent!!! 😀

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 8355 , 1