DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Sleeman Draught : Pour faire changement sans se bousculer les principes

Par • 28 juin 2008 à 0:00

Brassée par : Sleeman (Guelph, Ontario)
Bouteille transparente, 341 ml, 5% alc. / vol.

Disponibilité : En dépanneurs et en épicerie.

Voilà une bière qu’on achète en caisse de six, pour faire changement de la caisse de canettes de Coors Light. Voilà une bière d’été qui se laisse boire sans trop de cérémonie. Néanmoins, Sleeman demeure fidèle à ses standards avec un produit de qualité qui ne devrait toutefois pas porter la notion «Draught».

Yeux : Pâle, limpide et d’un jaune qui fait pratiquement la marque de toutes les bières de Sleeman à quelques «microteintes » près. La mousse est abondante et relativement épaisse pour une bière de ce genre.

Nez : Fine odeur qui balance entre des illusions de houblons et des rêves de sucres. Un peu de citron nous monte aux narines, mais on évite la moufette!

Bouche : Plutôt mince. Sans trop d’élaboration, la Draught trouve son équilibre entre un semblant d’amertume et un fond céréalier agréable sur les papilles.

Gorge : Les sensations buccales s’étendent dans l’œsophage en laissant un arrière-goût plus amer que celui décelé en bouche. L’alcool est désormais perceptible, mais sans plus.

Verdict : Désaltérante (parce qu’elle contient de l’eau, eh), mais loin d’être unique. Elle rivalise assez bien avec la Cream ale et la Silver Creek de Sleeman. Pour une soirée entre amis sans complexe, ça va. Pour l’exotisme, on repassera.

Note : 70%

Par
Lire les 382 articles par

4 Réponses »

  1. J’ai une suggestion pour la bière de la semaine, la Desperados.
    Moi j’ai bien aimé, j’aimerais avoir ton opinion la dessus !

  2. Eille j’ai bu ça voilà plusieurs années ! C’est une bière à la tequila, non ? Me semble que c’était bon…

  3. Je l’ai dans mes critiques passées la Desperados… J’avais vraiment détesté… Je la programme dans les futures dégustations publiées à la demande générale 😛

  4. Wep, aromatisé à la tequila!

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 3281 , 1