DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique femme au foyerAnimatrice radio à temps partiel, femme au foyer le reste du temps, Émilie vous invite à suivre ses aventures tous les mercredis.

Sevrage progressif de shopping

Par • 1 août 2012 à 9:58

Je ne suis pas une femme qui aime particulièrement magasiner. Et ça tombe bien, parce qu’en Gaspésie, si c’était le cas, je ne pourrais pas vraiment me laisser aller à mon vice comme je le désire. Tant mieux, c’est bon pour mon portefeuille.

En fait, depuis que je suis en Gaspésie, je me fie même à ma mère pour regarnir ma garde-robe. Je sais qu’à ma fête et à Noël, j’aurai un renouvellement de mes vêtements, sans me taper le centre d’achat et la salle d’essayage.

En début de semaine, je suis allé faire un tour au centre d’achat à Québec. Place Laurier, Place de la Cité et Place Ste-Foy. Ces trois endroits à eux seuls ont plus de magasins que tout l’Est-du-Québec réunis. J’exagère à peine!

Ma mission lors de cette séance de magasinage express : trouver quelques chandails pour mon mari et un petit quelque chose pour moi. C’est supposé être simple, y a tellement de choix. Impossible de ne rien trouver.

En ayant trop de couleurs dans les yeux, j’ai fini par être aveuglé et ne rien trouver pour moi. Misère… Résultats : j’ai trouvé trois chandails pour mon mari et rien pour moi.

Mais savez-vous quoi? Ce n’est pas si dramatique. C’est rare qu’une femme avoue ça. J’ai eu ma dose de folie dépensière en magasinant pour mon mari, eu le temps de trouver frustrant de ne rien trouver malgré le choix. Le seul avantage avec cette canicule étant l’air conditionné qui circule à profusion dans le centre d’achat.

J’ai compris que finalement, ça ne me dérange pas tant que ça de ne pas avoir un méga centre d’achat à proximité. Je ne dis pas que ça ne serait pas pratique d’avoir un magasin grande surface, mais on apprend à faire autrement. À être patient pour trouver ce que l’on cherche ou tout simplement à chercher et à être moins difficile. Parce qu’on finit toujours par trouver ce que l’on veut et souvent, on trouve une perle rare locale que l’on n’aurait pas trouvée ailleurs.

Alors, accro du shopping? Plus tant que ça!

Par
Lire les 53 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1663 , 1