DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique femme au foyerAnimatrice radio à temps partiel, femme au foyer le reste du temps, Émilie vous invite à suivre ses aventures tous les mercredis.

Saint-Valentin

Par • 15 février 2012 à 10:19

Hier, c’était la Saint-Valentin. Une fête que je n’ai jamais vraiment fêtée, jusqu’à ce que je rencontre mon mari. C’est la fête des amoureux et quand on est seul, disons qu’on n’aime pas se le faire rappeler.

Je me rappelle encore des Saint-Valentin à l’école, à espérer enfin avoir un valentin secret. En me disant, cette année, c’est la bonne, je vais peut-être enfin recevoir un œillet, mais jamais rien. Quoique je n’étais pas mieux. Jamais au grand jamais je n’aurais eu le courage d’offrir une fleur à un gars qui me plaisait. J’étais encore au stade de demander à une amie de faire les premiers pas pour moi.

La seule fois où j’ai offert une fleur, c’était pour faire un gag avec mes copines à une autre amie. Acheter une fleur et lui faire livrer par le plus beau de l’école… qu’elle détestait, elle était probablement la seule. Un moment succulent.

En vieillissant, notre notion de l’amour et de la Saint-Valentin change. Au cégep, une amie à moi (qui se reconnaîtra) a créé la Céli-Valentin. Une soirée pour toutes les âmes solitaires. C’est là que je me suis rendu compte que la Saint-Valentin, c’est la fête de l’amour peut importe la forme que ce soit l’amour fraternel, familial, l’amitié. Il y a de l’amour partout. Autant le fêter.

Maintenant, la Saint-Valentin, c’est de prendre un moment avec mon amoureux. Il a beau dire que c’est une fête de fille, il est bien content le 14 février de manger un bon souper romantique aux chandelles. Et moi, je suis contente de ne plus espérer pour un valentin secret. J’ai maintenant le meilleur valentin du monde et à longueur d’année. Quoi demander de plus pour la St-Valentin !

Par
Lire les 53 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1516 , 1