DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

Rétrospective Francis Ford Coppola à la Cinémathèque québécoise

Par • 31 mai 2008 à 9:51

Malgré l’été qui pointe le bout de son nez, les cinéphiles purs et durs s’enfermeront-ils dans les salles ? En songeant à Indiana Jones, Hulk et autres « bibittes du genre », on est certes porté à répondre par l’affirmative… Désolé, amis dévoreurs de blockbusters et amateurs de multiplex, je ne pensais pas spécialement à vous ! Je visais plutôt les irréductibles admirateurs du cinéma d’hier qui ne se lassent pas de s’extasier devant les monuments du septième art.

 

Peu de réalisateurs peuvent s’enorgueillir d’avoir signé plus d’un chef-d’œuvre. Un certain Francis Ford Coppola fait incontestablement partie de cette classe à part. Si la trilogie The Godfather nous revient aussitôt en mémoire, il ne faudrait pas négliger d’autres titres tout aussi gigantesques de sa filmographie : Apocalypse Now, Dracula et Tucker : The Man and His Dream, notamment.

 

Fans de Coppola, réjouissez-vous ! La Cinémathèque québécoise nous fait un cadeau princier en présentant, durant tout le mois de juin, la presque totalité de son œuvre (l’insupportable Jack ne figure heureusement pas dans cette rétrospective). Même le plus récent long métrage de ce cinéaste Youth Without Youth – qui avait eu une distribution très limitée au Québec, il y a quelques mois – sera projeté à deux reprises (les 1er et 6 juin).

 

On pourra aussi découvrir le tout premier film de Coppola, Dementia 13, à peu près jamais présenté sur les écrans québécois. Tourné pour la bagatelle de 20 000 $, ce thriller horrifiant ensanglantera l’écran de la Cinémathèque le 12 juin.

 

Pour l’horaire complet, visitez www.cinematheque.qc.ca.

Par
Lire les 54 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2203 , 1