DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Religulous : hilarante religion (2008)

Par • 16 novembre 2008 à 23:02

L’objectif du documentaire Religulous est simple : amener des croyants sur le terrain de la raison et les regarder s’enfoncer dans leur propre vase dogmatique. Profondément. L’humoriste Bill Maher s’offre donc un petit voyage dans des endroits comme Salt Lake City, le Vatican, Jérusalem ou le Sud des États-Unis pour interviewer plusieurs croyants des trois religions majeures de notre époque, ainsi que certaines de leurs branches respectives. Le scepticisme rencontre la foi, pour notre plus grand plaisir.

 

Si vous avez déjà assisté à un débat entre des croyants et des scientifiques, vous savez que c’est le parfait exemple d’un dialogue de sourds. Les deux côtés discutent — ou s’engueulent, plutôt… —, mais personne ne s’écoute vraiment. Dans Religulous, Mayer a eu la brillante idée de ne rien affirmer et de faire parler les croyants pour défier leur logique, comme Socrate l’a si souvent fait jadis.

 

Évidemment, le combat est perdu d’avance pour ces pauvres ouailles. Non seulement Maher est fort bien préparé, mais les prémisses de la foi ne sont pas rationnelles. L’humoriste entraîne donc gentiment ses interlocuteurs dans une zone où il a le parfait contrôle de la situation. Par moments, on dirait que l’on assiste à un débat sur la politique américaine entre Obama et une classe de maternelle. Et c’est tout à fait hilarant.

 

Il est facile de prendre n’importe quel redneck et de montrer l’illogisme dans ses propos. Maher le fait, mais il va plus loin. Il rencontre des gens considérés comme « crédibles » sur le plan du christianisme, de l’islam, du judaïsme, de la politique… et il fait ressortir leurs sophismes les plus juteux et, surtout, les plus classiques. Or, les personnes interviewées aident souvent Maher en affirmant des choses complètement aberrantes. Par exemple, le sénateur de l’Arkansas Mark Pryor, fervent créationniste, se tire tellement dans le pied qu’on dirait à la scène finale de Saw. Il s’agit d’un seul exemple parmi beaucoup, beaucoup, beaucoup d’autres.

 

Toutefois, l’humoriste ne se contente pas de faire rire. Il parsème aussi son œuvre de quelques portions d’informations concernant l’histoire des religions. Il insiste sur les nombreuses références que l’on croit traditionnellement associées à Jésus, mais qui étaient présentes dans d’autres civilisations, et ce, des centaines d’années auparavant. Les amateurs de la Mésopotamie et des études classiques seront contents de constater que leurs disciplines ne sont pas tombées dans l’oubli. Les autres seront surpris de voir que Jésus ressemble étrangement à plusieurs bonshommes un peu plus âgés que lui…

 

On pourrait reprocher à Maher de produire un documentaire de manière « michaelmooresque ». En effet, Maher réalise son film de façon à ne laisser aucune chance à ses invités. Il ne fait pas dans la nuance et ajoute même une touche de controverse pour mousser son propos. Il finit d’ailleurs son film sur une note quasi apocalyptique. Or, Religulous s’adresse uniquement à des « convertis », c’est-à-dire à des athées ou à des agnostiques, qui lui pardonneront de tirer les ficelles pour mieux s’amuser aux dépens de ses têtes de Turc. Par ailleurs, un chrétien convaincu ne sera pas en accord avec ce film… et Maher s’en contrefout. Son but est de faire rire et de faire réfléchir. Et comme ça fonctionne admirablement, où est le problème ?

 

****

Par
Lire les 99 articles par

5 Réponses »

  1. hmm…j’pense pas pouvoir trouvé ça dans un club video.
    Où pourrais-je le trouver?

  2. Moi je l’ai vu au cinéma, il était encore à l’affiche.
    Sinon, il va falloir attendre un peu… ou le pogner sur Internet.

  3. j ai vu ce film aux etats unis: ce n est qu une sombre merde. Au niveau intellectuel cela se raproche du niveau d une discussion d enfants de maternelle mais le heros du film le pseudo humoriste americain participe entierement a cette pauvrete intellctuelle. celui ci se croit en effet insolent en demandant tout le long du film « mais comment une vierge a t elle pu mettre au monde un enfant? ».Pour resume ce film est la demonstration par A+B que les americains sont des abrutis

  4. @robin : Je ne sais pas à quelle maternelle vous êtes allé(e), mais dans la mienne, il n’y avait aucune discussion théologique de ce genre. En tout cas, on ne reprenait pas des arguments tirés de la scolastique médiévale pour les remettre en question. Mais bon, je peux comprendre que vous ne portez pas ce film dans votre cœur. Toutefois, il faut rester fidèle au propos du film. D’abord, ce « pseudo humoriste » amène quelques arguments différents les uns des autres. Ensuite, vous pouvez le trouver stupide, mais ce film ne montre pas que les Américains sont stupides. Il s’attaque seulement aux croyants des religions, ce qui est un peu plus large que les États-Unis.
    Je dois avouer que je suis content de voir que ce film provoque une réaction, quelle qu’elle soit. Je crois que l’objectif de ce film était d’amplifier le débat sur la religion aux États-Unis. À ma connaissance, cela n’a pas eu l’effet escompté.

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 3468 , 2