DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique entre-actesLe milieu de la télévision et l'art de la scène est beaucoup plus complexe que ce qu'on peut s'imaginer. Incursion dans les dessous de ces formes d'art qui font partie intégrante de nos vies.

Politiquement correct : comment plaire à tout le monde ?

Par • 24 octobre 2007 à 12:42

Peu importe la série télé que vous regardez, peu importe le film; il y a des règles que les réalisateurs observent afin d’aller chercher un maximum d’auditeurs.  Et 5 milliards de personnes, ça fait ben du monde à contenter.

 

Tout d’abord, on veut des visages agréables à regarder.  À l’exception de quelques séries comme « Ugly Betty », la majorité vont exposer des personnages principaux avec un visage sympathique, beau, un corps ni trop gros, ni trop mince, bref, quelqu’un que tout le monde va trouver  agréable à suivre pendant plusieurs heures.  Qu’on pense à Desperate Housewives, Lost ou Sex and the city; toutes ces séries répondent aux critères de la belle fille ou du beau jeune homme.

 

La même règle s’applique pour les différentes  nationalités qu’on tente de représenter.  Si vous remarquez, il arrive très souvent que certaines ethnies prennent vie à travers des personnages secondaires.  Des policiers haïtiens, des notaires italiens… Bref, les réalisateurs ne veulent pas trop avoir à approfondir dans des cultures qu’ils ne connaissent pas.  À cet effet, il est justement plus facile de personnifier un Italien qui a une culture beaucoup plus près de la nôtre qu’un Tunisien ou un Japonais.

 

De plus, il est très délicat de représenter un personnage d’une autre nationalité qui a un passé douteux.  Est-ce qu’un scénariste veut vraiment s’ouvrir à la critique en personnifiant un criminel de race noire ou un terroriste arabe?

 

Dans les années ’80-90, il y avait aussi beaucoup de stéréotypes.  Les Russes et les Allemands étaient toujours les méchants! (Voir James Bond ou tout autre film patriotique américain)  Aussi à cette époque, aussitôt qu’on voulait personnifier un petit rebelle ou un revendeur de drogues, on lui enfilait un manteau de cuir et les cheveux longs et vous aviez votre méchant de service.  Heureusement qu’aujourd’hui, les garçons aux cheveux longs ne sont plus tous des « pas fins »…

 

Toujours dans les stéréotypes; avez-vous déjà remarqué que les boss des organisations criminelles dans les séries d’action, dessins animés ou films de Steven Seagal que le coco rasé est souvent à l’honneur?  Être chauve et dans plusieurs cas, avoir un gros surplus de poids, étaient souvent associé aux chefs des méchants.  Pourquoi donc?… Hmmm…

 

Je vous laisse sur une dernière observation.  Ne trouvez-vous pas que les chats sont souvent associés aux méchants tandis que les chiens sont souvent du côté des bons?  Pourquoi pensez-vous?

Par
Lire les 242 articles par

3 Réponses »

  1. Je donne ma langue au chat!! C’est pourquoi?

  2. Je n’en ai aucune idée! C’est pourquoi je posais la question!!! 🙂 Peut être parce que les chats sont malins et que les chiens sont innocents?! Qui sait!!

  3. C’est vrai que les chats sont associés aux méchants. Pensons à Gargamel et son minet, ou alors au méchant dans Inspecteur Gadget. Par contre, il y a les Simpson qui proposent le modèle inverse avec les bons minets et les méchants chiens de M. Burns. Mais en général, le chat est du côté du vilain. Ça doit avoir rapport au côté snob du chat versus le côté fidèle du chien…

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 5489 , 1