DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

OSS 117 : Le Caire, nid d’espions (2006)

Par • 13 janvier 2007 à 15:55

OSS 117 est le dernier d’une série de films peu connus de notre époque et de notre temps, remaniée pour devenir absurde. Hubert Bonisseur de La Bath, un espion français de souche, est envoyé en Égypte pour « enquêter » sur la mort d’un allié qui en aurait découvert un peu trop.

 

Jean Dujardin, connu des Québécois avec Brice De Nice, tente une deuxième fois de faire rire les salles du Québec et de la France dans cette comédie qui est, il faut se l’avouer, bien réalisée. Malheureusement, cette fois ce n’est pas un « mission accomplie » qui sort de la bouche des quelques spectateurs qui n’ont pas peur d’aller voir des films français. Pourtant, c’est différent, l’humour n’est totalement pas le même. Des gags poussés ou des doubles sens profonds, on est loin des films clichés que nous servent les États-Unis ces temps-ci.

 

Pourtant, le Québécois en moi et la fatigue ont fait que j’ai dû écouter le film à deux reprises pour connaître un peu d’appréciation, faute de m’être endormi au premier visionnement. Oui, quelques bons gags, sans doute, mais j’imagine qu’on peut comparer OSS 117 dans les salles québécoises à Bon Cop Bad Cop dans les salles françaises : une dose d’interrogation à chaque gag plus régional. Une bonne maîtrise des présidents Français de 1950 et une connaissance de la blanquette de veau peuvent être requises pour savourer la réalisation dans son intégralité.

 

D’un autre point de vue, la réalisation est extrêmement poussée. Mis à part les scènes de voiture, beaucoup de techniques de mise en scène des années 1950 ont été utilisés. Je n’ai pas été surpris de lire qu’une pellicule différente a été utilisée pendant le tournage du film, question de lui donner un coup de vieux.

 

L’écoute de ce film est à vos risques et périls, mais je dois vous avertir que si vous n’avez pas aimé Brice de Nice pour diverses raisons (entre autres l’accent français qui peut en fatiguer plus d’un), je ne recommande pas. Un grand amateur d’absurde comme moi ne donnerait pas plus de 5/10, si notation il y avait.

Par
Lire les 37 articles par

3 Réponses »

  1. J’aimerais apporter certaines nuances au commentaire de monsieur Charette sur le film OSS 117.

    Peut-être faudrait-il prendre le temps de ré-écouter le film quand il se sentira dans un autre état d’âme ? Peut-être aussi qu’il n’a vraiment pas apprécié, les goûts ne sont pas à discuter.

    Pourtant, moi, j’ai adoré ce film divertissant. Je n’avais aucune attente, n’ayant pas encore regardé Brice de Nice.

    Oui, c’est de l’absurde. Oui, l’accent français est bien présent : on ne peut s’attendre à autre chose, ne serait-ce qu’en visionnant les extraits publicitaires !

    Pourtant, le ridicule est bien traité, les clichés débordent de partout, les acteurs croulent sous le stéréotype et dans l’ensemble, je me suis tordue de rire.

    Un clin d’oeil aux James Bond qui eux, se disent presque sérieux ! Au moins, avec OSS 117, on a pas peur du ridicule et on l’exploite à fond !

    Je souhaite vivement que mon commentaire contrebalance l’opinion plus sombre de monsieur Charette et incite les lecteurs à visionner le film, pour s’en faire leur propre opinion !

    Choisissez une soirée où vous êtes plutôt détendus, ne vous créez pas d’attente, rangez vos frustrations, votre sens critique et analyste ailleurs que dans le salon; puis laissez votre rate se dilater à sa guise.

    Sans pour autant en faire le film de l’année, je peux dire sans hésiter que j’ai passé un excellent moment de détente et de rire avec ce film. Mon cerveau avait besoin d’une pause et OSS 117 est l’occasion rêvée pour lui donner !
    Emsé

  2. Justement,
    comme l’explique mon article, j’ai dû réécouter à deux fois ce film pour un peu l’apprécier.
    Comme vous, j’ai trouvé (la deuxième fois, du moins), que c’était un bon film, mais, comme vous, je conseille de ne pas trop avoir d’attentes. Je suis conscient que ce film va plaire à certains, mais pour avoir récolté beaucoup de commentaires sur Brice de Nice et compagnie, je suis prêt à mettre ma main au feu que ce film ne plaira pas à une grande majorité. Mais tout comme sont équivalent Brice de Nice, il plaira certainement beaucoup à une bonne portion des gens. Cependant, j’ai bien peur que cette portion soit beaucoup plus petite cette fois, et j’ai tenu à vous en avertir. Le fait que je sois un grand fan de films français de ce genre ne m’a que plus poussé à écrire mon impression sérieuse.

    Mais, comme toujours, je vous conseille d’écouter vous-même pour être certains, c’est le meilleur indicateur.

  3. Bien personnellement, j’ai aimé OSS 117. C’est vrai que les « insides » françaises étaient parfois au rendez-vous, mais c’est un film assez divertissant, qui mérite tout de même d’être loué.
    Je dois admettre qu’il y avait quelques petites longueurs. Je ne me suis pas réellement ennuyé, il y avait des moments géniaux. J’adore les parodies de vieux films, et une parodie d’un vieux James Bond par des français, ah ben ça, ça m’amuse.

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1539 , 1