DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Molson Export : Moyenne depuis 1903

Par • 7 juin 2008 à 0:00

Brassée par : Molson Coors (Montréal, Canada)
Bouteille brune, 341 ml, 5.0% alc. / vol.

Disponibilité : C’est simple : partout. Sauf à une réunion des A.A., et à l’église le dimanche matin.

La Molson Export, on le sait, est une bière de grande consommation. Pas de grandes occasions, de grande consommation. Qu’arrive-t-il, quand on prend le temps de s’attarder aux qualités (et aux défauts) de la « Ex » ? Pas grand-chose. Ça ne veut pas dire que c’est mauvais pour autant.

Yeux : Mousse à petites bulles, vite partie. Bulles régulières, couleur jaune or, parfaitement transparente.

Nez : Beaucoup de céréales. Houblon, orge, et un brin de moufette. Peu odorante ; un peu de bois malgré tout.

Bouche : Un peu amère, beaucoup de houblon. Très aqueuse, arrière-goût de bois. Très douce, un peu salée, et un peu pétillante.

Gorge : Les céréales ont le dessus du pavé, du début à la fin. Alcool très bien dissimulé. Peu agressive, mais tenace en fin de bouche.

Verdict : Lentement savourée, la Molson ‘’Ex’’ n’est pas trop mal, peut-être même l’une des meilleures dans cette (trop) large catégorie. Peu de personnalité, on s’y attendait, mais elle est loin d’être mauvaise.

Note : 75%

Par
Lire les 155 articles par

3 Réponses »

  1. Ce matin M. Fortier me disait qu’il avait trouvé étrange de voir une dégustation de la Molson Ex dans la section bière cette semaine. De mon côté, je m’en réjouis : ça fait tomber le mythe qu’il suffit d’avoir été élaboré dans une microbrasserie pour être analysé. Pour ma part, ma meilleure Molson Ex, je l’ai bue au Centre Bell en fût (teinte de noisettes). Mais probablement que mon appréciation avait alors été influencée par le coût de ma consommation (10$)…

  2. Je vous avertis, j’ai même testé de la Old Milwaukee et de la Wildcat. Je crois qu’il faut s’intéresser à toutes les bières, sinon on tombe un peu dans l’élitisme… Mais c’est vrai que la plupart des bières qui ont mauvaise réputation ne soutiennent pas longtemps un examen approfondi. Mais pas toutes !

  3. C’est vrai qu’il y a de LÉGÈRES différences entre certaines bières commerciales. Par exemple, la 50 est atroce mais la Laurentide l’est encore plus mais un peu moins que la O’Keefe!Qu’on ne le cache pas! LEs bières comme la Ex sont faites pour se saoûler et non pour déguster! À chaque bière sa vocation!

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 4941 , 2