DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Michel Rabagliati – Paul a un travail d’été

Par • 21 février 2007 à 10:41

En 2002, Michel Rabagliati livrait son deuxième album aux éditions de La Pastèque, Paul a un travail d’été. Cette BD de 152 pages représente la plus longue histoire des aventures de Paul, en excluant bien sûr Paul à la pêche (208 pages) paru l’automne dernier. À force de lever mon chapeau, je vais avoir mal au bras, mais M. Rabagliati, force m’est d’admettre que vous le méritez amplement… encore une fois!

Dans cet album, Paul est toujours ancré (et encré) dans une nostalgie tantôt urbaine, tantôt campagnarde, au cours de laquelle il nous laisse découvrir son passage de l’enfance à l’âge adulte. Ce récit quasi autobiographique, comme tous les livres de la série, laisse entrevoir une facette touchante de la vie du montréalais qui l’a dessiné. De son premier vrai amour à sa première réelle expérience de travail (si l’on exclue une job d’une semaine dans une imprimerie), on voit l’évolution du jeune personnage à travers ses hauts et ses bas. Les images, quant à elles, renvoient immanquablement le lecteur à ses propres premières expériences. Qui n’a pas une anecdote de camping, de feu de camp ou de triste séparation de fin d’été ? Très peu de gens. Et c’est ce pouvoir rassembleur qui confère à Rabagliati toute sa force d’évocation.

En attendant de dévorer un autre album de Paul (ce qui ne devrait tarder), je me plais à revoir celui-ci en surface afin de l’apprécier davantage.

À lire aussi :
Critique de Michel Rabagliati – Paul in the country
Trois BD en vrac

Par
Lire les 382 articles par

Une Réponse »

  1. […] lire aussi : – Critique de Michel Rabagliati – Paul in the country – Critique de Michel Rabagliati – Paul a un travail d’été Le sujet de cet article vous intéresse […]

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 5178 , 1