DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique dans le sous-solTrente ans dans la vie de Dominique, c'est loin d'être reposant. Des histoires aussi touchantes que rocambolesques racontées avec humour et sincérité.

Mes années au collège

Par • 27 février 2008 à 17:34

Ma mère a toujours cru dans les vertus de l’enseignement privé.  C’est pourquoi au secondaire, elle m’a inscrit au Collège apostolique St-Alexandre.  Une école privée constituée seulement de garçons.  Et croyez-moi,  si vous pensez qu’une gang de filles, ça peut être pénible; une gang de gars c’est loin d’être mieux!

 

J’ai commencé le secondaire au début des années ’90.  L’époque où tous les garçons avaient les cheveux longs et des chandails de Metallica! (à l’extérieur de l’école, bien sûr)  L’époque des pantalons en corduroy et des chemises de bûcherons.  Nous étions vraiment jolis à voir!

 

Je me souviens aussi des professeurs qui exigeaient que nous les appelions tous Monsieur, Des classes avec tapis, du magasin scolaire qui portait le nom très désuet de ‘procure’  gérée par le tout aussi désuet Frère Bérard qui lui manquait un doigt.  L’infirmière s’appelait  Sœur Lucia et le prof d’enseignement religieux se nommait Père André Boileau.

 

Dans ces années, nous avions aussi un animateur de pastorale à la barbe bien fournie.  D’ailleurs, dans le sous-sol, il y avait des tableaux avec les photos des finissants et de leurs professeurs depuis les années ’10.  Laissez-moi vous dire que des barbes à la ZZTop étaient monnaie courante à cette ère-là.

 

Les cours étaient assez intensifs.  Par exemple, en enseignement religieux en secondaire 2, on nous a obligé à lire un évangile au complet et d’en faire une démonstration théâtrale par la suite (…)  Vous imaginez??  Tout ça pour un cours à un crédit!  Sans oublier les célèbres cours d’histoire antique où il y avait autant de dates à retenir que d’élèves à l’école!

 

Heureusement je suis passé à travers et laissez-moi vous dire que c’est un parcours que je ne recommencerais pas deux fois!  J’ai passé une année au public et, Dieu merci, on y respire un peu plus.  À mon humble avis, je ne crois pas qu’un collège privé qui t’empêche de porter des chandails de Metallica soit nécessairement gage d’une meilleure éducation…

Par
Lire les 242 articles par

Une Réponse »

  1. Et à te connaître, je sais maintenant qu’on n’a pas un enfant plus sage en l’envoyant dans ce genre d’école 😛

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1458 , 3